« Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba »

«Trois aspects de la crise au Venezuela restent peu visibles dans les principaux médias. Premièrement, l’exode des réfugiés vénézuéliens est maintenant plus important que la crise en Syrie. Deuxièmement, le pays est maintenant occupé de facto par Cuba. Enfin, le pays connaît actuellement le plus grand effondrement économique de l’histoire. »

Cette déclaration, c’est celle de Moisés Naím, ancien ministre vénézuélien du Commerce et de l’Industrie à l’époque antérieure à Chavez, et aujourd’hui chroniqueur de renommée internationale pour le journal espagnol El País. Naím a également été directeur de la Banque centrale du Venezuela et directeur de la Banque mondiale. Il était interviewé par Ian Bremmer de Eurasia Group.

Selon Naím, la capacité de production du Venezuela a été complètement détruite et l’industrie nationale est devenue marginale. Ce qui était autrefois la plus grande économie d’Amérique du Sud, un pays doté des plus grandes réserves de pétrole prouvées au monde, n’a plus que l’importance économique d’une petite république d’Amérique centrale.

Source : « Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba » – Express