L’embargo contre le Venezuela affectera-t-il le gouvernement chaviste ? Démonter les mensonges et demi-vérités

Après l’officialisation de l’embargo américain contre le Venezuela, dans la nuit ldu 5 août , par un décret du président Donald Trump, les médias et les représentants politiques de l’anti-chavisme sont engagés dans une campagne de blanchiment.

Le récit est cohérent avec l’intérêt de positionner une opinion favorable sur ces mesures, sous-estimant les impacts profonds qu’elles auront sur la société vénézuélienne dans son ensemble et sur le fonctionnement de l’État vénézuélien.

Comme en d’autres occasions, on insiste sur le fait que ces mesures punitives visent uniquement et exclusivement le gouvernement vénézuélien, catalogué comme « illégitime » par les faucons de la Maison Blanche.Même le titre du décret exécutif promulgué par Trump contient implicitement cette approche publicitaire, affirmant qu’il s’agit d’un « blocus des actifs du gouvernement du Venezuela ».

Ceci est faux, car les actifs sur lesquels pèse la mesure (principalement CITGO) ne sont pas la propriété du gouvernement, mais de l’État. Et cela signifie qu’ils appartiennent en fin de compte à la nation. A tous les Vénézuéliens.

Source : L’embargo contre le Venezuela affectera-t-il le gouvernement chaviste ? Démonter les mensonges et demi-vérités | Investig’Action