Curaçao. Les autorités continuent de refuser leur protection aux personnes fuyant la crise au Venezuela

Les autorités de Curaçao et des Pays-Bas bafouent les droits des Vénézuéliennes et des Vénézuéliens qui sollicitent une protection internationale à Curaçao, écrit Amnesty International le 11 octobre 2021 dans un nouveau rapport intitulé Still no Safety: Venezuelans denied protection in Curaçao. Elle a recensé 22 cas de Vénézuélien·ne·s, dont des mineurs, qui ont subi des violations des droits humains telles que le placement systématique en détention dans des conditions inhumaines, les mauvais traitements, la séparation des familles et le non-respect du droit de demander l’asile.

Près de 5,7 millions de ressortissants vénézuéliens ont fui la crise des droits humains qui fait rage dans leur pays : c’est l’une des plus graves crises de déplacement dans le monde. Curaçao, île caribéenne située non loin, qui fait partie du Royaume des Pays-Bas, est l’un des pays de destination. On estime que 17 000 Vénézuélien·ne·s en situation irrégulière vivent sur l’île.

Source : Curaçao. Les autorités continuent de refuser leur protection aux personnes fuyant la crise au Venezuela – Amnesty International