Venezuela: pouvoir et opposition de retour à la table de négociations

Pouvoir et opposition au Venezuela retournent à la table des négociations autour des questions des sanctions internationales, de la libération des prisonniers politiques et des scrutins à venir, le maintien au pouvoir de Nicolas Maduro n’étant pas menacé.

Après une tentative ratée à la Barbade en 2019, les pourparlers sous la médiation de la Norvège se tiendront au Mexique. Une réunion pré-organisationnelle est prévue vendredi, a priori à Mexico, avant le début officiel du dialogue le 30 août.

« Ce processus est plus élaboré et mieux construit que les précédents », a déclaré à l’AFP une source proche des négociations, en référence à l’échec de celles menées en 2018 en République dominicaine sous les auspices de l’ancien premier ministre espagnol José Luis Zapatero.

« Nous avons formulé un ensemble de demandes, d’exigences que nous maintenons fermement » avec « tout d’abord la levée immédiate de toutes les sanctions », a déclaré le président Maduro, en référence à la batterie de mesures coercitives contre le gouvernement et ses principales figures, dont un embargo pétrolier américain.

L’opposition dirigée par Juan Guaido exige un nouveau calendrier électoral, incluant le scrutin présidentiel prévu en 2024, avec des garanties sur la légitimité du vote, ainsi que la libération des prisonniers politiques.

Source : Venezuela: pouvoir et opposition de retour à la table de négociations | JDM