Venezuela : l’écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance

Au Venezuela, l’écrivain et historien Rafael Rattia a été arrêté le 3 juin dernier, et son domicile perquisitionné par la police, qui y a confisqué une soixantaine de livres, un ordinateur et deux téléphones. Jugé coupable d’incitation à la haine ce samedi 5 juin, il est désormais interdit de sortie du territoire et surveillé par les autorités.

L’écrivain et historien Rafael Rattia a été rapidement jugé, le 5 juin dernier, après son arrestation, quelques jours auparavant. Le chef d’accusation retenu était l’incitation à la haine, après la publication d’un article signé par l’auteur dans le journal El Nacional.

Intitulé « El maestro millonario » (« Le professeur millionnaire »), l’article dressait un portrait de l’ex-ministre de l’Éducation du Venezuela, Aristóbulo Istúriz, mort le 27 avril dernier. Pour cette publication, l’écrivain a été jugé coupable d’« encourager, de promouvoir ou d’inciter la haine ».

Selon l’ONG locale Provea, l’écrivain est désormais sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire, et doit se présenter mensuellement aux autorités.

Source : Venezuela : l’écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance