Venezuela : le très long voyage d’Argelia Laya

« Si tu veux marcher vite, marche tout seul; si tu veux marcher loin, marche avec les autres ». S’il est un peuple à laquelle peut s’appliquer ce proverbe africain c’est bien celui du Venezuela. L’intensité de la guerre médiatique est évidemment liée à ce potentiel illimité d’expériences à partager avec le reste du monde et dont il faut à tout prix empêcher la transmission. Nous avons souvent expliqué, lorsque les médias transformèrent les violences de l’extrême droite en « révolte populaire » et la plus grande démocratie participative du monde en « dictature », que la gauche ne pouvait plus se passer de démocratiser le champ médiatique, si elle voulait rester connectée au monde. En attendant…

La révolution bolivarienne, féminine et populaire, a 22 ans et sa force créatrice ne s’étiole pas. Le 4 juin 2021, les communard(e)s de la Commune El Maizal et de l’Union Comunera débattent avec une commission de l’Assemblée Nationale du projet de Loi sur les Cités Communales.

Source : Le très long voyage d’Argelia Laya | Venezuela Infos

Pourquoi et comment le chavisme renforce la démocratie électorale au Venezuela

« Faisons confiance au peuple » a rappelé Nicolas Maduro. Le parti chaviste (PSUV) organise des primaires ouvertes, avec vote secret de ses militant(e)s. Les assemblées de base débattront et choisiront les candidat(e)s chavistes qui se présenteront aux élections régionales et municipales de novembre 2021. Élections auxquelles participeront près de 40 partis de la gauche à la droite, au total plus d’une centaine d’organisations sociales et de mouvements citoyens de tout bord : ce sera le 26ème scrutin en 21 ans de révolution bolivarienne.

Le chavisme, une fois de plus, ouvre le jeu politique en injectant une dose de démocratie qui vaut aussi pour cohérence entre actes et discours. Une cohérence qu’on ne trouve guère dans l’opposition (social-démocratie, droite, extrême-droite) ni même chez le « traditionnel » Parti Communiste vénézuélien ou les groupuscules d’extrême gauche, habitués des « prises de position » et des « communiqués » mais qui ont peu ou pas de base sociale, peu ou pas d’élus, et doivent donc « exister » sur les réseaux sociaux.

Pour choisir ses candidat(e)s, le chaviste PSUV ose la démocratie participative et peut compter sur une base populaire ancrée dans tout le pays.

Source : Pourquoi et comment le chavisme renforce la démocratie électorale au Venezuela | Venezuela Infos

[Vidéo] « Communardes, architectes du Droit à la Santé , le nouveau documentaire sur les autogouvernements populaires du Venezuela

Quand on considère les trois ans d’autogouvernement populaire mis en place par la Commune Socialiste d’Altos de Lidice, organisée dans les quartiers populaires de l’Ouest de Caracas, on voit combien est crucial le rôle des femmes des équipes de santé. En plein blocus états-unien et ses conséquences terribles sur l’accès aux médicaments et aux matériels sanitaires, elles sont devenues ces « architectes ».

Ce sont aussi des femmes, responsables du Conseil Communal « Coromoto de Dios » qui ont réussi à peindre l’entrée principale de la Commune socialiste « Altos de Lidice » (Caracas) avec l’aide de la brigade de nettoyage « Che Guevara ».

Grâce au salaire collecté de porte à porte, et aujourd’hui aux cotisations des habitant.e.s à la banque communale, cette brigade d’entretien « Ernesto Che Guevara » composée de de sept habitant.e.s, autogérée et dirigée par deux femmes, entretient les rues des conseils communaux et prépare un projet de recyclage intégral.

Source : « Communardes, architectes du Droit à la Santé , le nouveau documentaire sur les autogouvernements populaires du Venezuela | «Venezuela Infos

Derrière Guaido, le plan Condor 2.0 des extrêmes droites espagnole, états-unienne et latino-américaine

« Le Venezuela est un bon exemple de comment l’ultra-droite a tout investi dans les médias et le numérique, comment elle a été visionnaire, pendant que la gauche vit dans la contemplation, sans en faire une priorité » explique Julian Macias Tovar, expert des réseaux sociaux qui a étudié de très près, statistiques à l’appui, la guerre contre Podemos en Espagne ou contre des processus progressistes en Amérique Latine. Il est interrogé ici par la journaliste Karen Mendez.

Peut-être qu’une des réussites majeures de la propagande de masse a été de faire passer les déstabilisations violentes de l’extrême droite au Venezuela pour des « révoltes démocratiques », la réponse de l’État pour une « répression », et (objectif principal) un président élu pour un « dictateur »

Source : Derrière Guaido, le plan Condor 2.0 des extrêmes droites espagnole, états-unienne et latino-américaine | Venezuela Infos

Frontière colombienne: 8 soldats du Venezuela libérés

Huit soldats vénézuéliens faits prisonniers par un groupe armé d’irréguliers colombiens dans le sud-ouest du Venezuela ont été libérés par l’armée vénézuélienne lundi, selon un communiqué du ministère de la Défense.

« Le 31 mai, les huit militaires professionnels séquestrés par des groupes armés d’irréguliers colombiens depuis le début du mois ont été libérés lors de l’opération Aigle centenaire », selon le texte du communiqué, qui précise que les soldats sont « sains et saufs ». « Par ailleurs, nous rendons public que nous sommes à la recherche de deux soldats » disparus, reconnaît le communiqué qui ne donne pas d’autres précisions sur l’opération.

Source : Amérique latine – Frontière colombienne: 8 soldats du Venezuela libérés | Tribune de Genève

El Sistema : De lourdes accusations d’abus sexuels visent le programme d’éducation musicale du Venezuela

Suite aux accusations d’une ancienne élève du programme d’éducation musicale vénézuélien El Sistema, le Washington Post a publié une enquête dans laquelle d’autres élèves témoignent d’abus sexuels de la part d’enseignants d’une institution qui a formé de grands noms de la musique classique tels que les chefs d’orchestre Gustavo Dudamel, le nouveau directeur musical de l’Opéra de Paris, ou Rafael Payare, de l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Source : El Sistema : De lourdes accusations d’abus sexuels visent le programme d’éducation musicale du Venezuela