Le Venezuela absent d’une audience à la Cour internationale de justice sur un différend frontalier avec le Guyana

Le Venezuela a refusé mardi de participer à une première audience de la Cour internationale de justice (CIJ) sur un différend frontalier vieux de plus d’un siècle avec le Guyana, rejetant la compétence de la plus haute instance judiciaire de l’ONU en l’affaire.

Les deux pays se disputent le territoire de l’Esequibo, une vaste région sauvage qui leur sert de frontière et qui représente les deux tiers du territoire guyanais. Le différend, renvoyé devant la CIJ en 2018 par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, s’est envenimé depuis l’annonce en 2015 par Exxon Mobil d’une découverte significative de pétrole aux larges des côtes guyanaises.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a indiqué mardi que son pays ne participerait pas aux audiences de la Cour basée à La Haye, accusant le Guyana de porter « unilatéralement » le litige devant la justice internationale sans son accord.

Source : Le Venezuela absent d’une audience à la Cour internationale de justice sur un différend frontalier avec le Guyana | Connaissances des énergies