«Au Venezuela, l’instinct de survie a remplacé le choix politique»

Un an après s’être proclamé président, l’opposant Juan Guaido reste très isolé. Beaucoup des Vénézuéliens qui le soutenaient lui ont tourné le dos. Explications avec Jean-Jacques Kourliandsky, spécialiste de l’Amérique du Sud

Source : «Au Venezuela, l’instinct de survie a remplacé le choix politique» – Le Temps