Au Venezuela, la crise migratoire déchire des familles entières

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), près de 5 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays depuis 2015. Une crise migratoire qui déchire des familles entières. Les conditions difficiles de l’exode poussent souvent les parents à laisser leurs enfants au Venezuela. Des enfants qu’on appelle les « dejados atras », littéralement les « laissés derrière ». On évalue leur nombre à près d’un million et ils vivent généralement très mal cette séparation.

Source : Au Venezuela, la crise migratoire déchire des familles entières