Venezuela: plus de 200 exécutions récentes par la police

La police vénézuélienne a tué plus de 200 personnes depuis début janvier, selon les enquêteurs indépendants de l’ONU. Devant le Conseil des droits de l’homme à Genève, ceux-ci ont dit mercredi avoir identifié des dizaines d’arrestations arbitraires présumées récentes.

« Nous allons mener des investigations sur les circonstances » des décès attribués à une unité d’élite controversée de la police, la FAES, a affirmé la présidente de la Mission internationale d’établissement des faits sur le Venezuela, Marta Valinas. En trois jours en janvier, celle-ci a mené ce qui semble constituer l’une des interventions policières « les plus meurtrières », avec plus de 600 fonctionnaires déployés.Les indications préliminaires laissent penser que certains de ces décès sont des « exécutions extrajudiciaires ».

L’ONU et la Suisse ont appelé à plusieurs reprises au démantèlement de l’unité d’élite à laquelle des milliers d’exécutions extrajudiciaires sont reprochées depuis le début de la crise politique.

Source : Venezuela: plus de 200 exécutions récentes par la police – La Liberté

Le Venezuela, «menace» pour la sécurité des USA? Un «argument fantaisiste» qui justifie l’embargo économique

Caracas n’a pas ressenti le changement d’Administration aux États-Unis. Washington reconnaît toujours Juan Guaido comme Président par intérim et le Venezuela continue d’être une «menace pour la sécurité nationale» américaine. Un élément de langage peu crédible pour Maurice Lemoine, auteur de «Venezuela, chronique d’une déstabilisation».

Source : Le Venezuela, «menace» pour la sécurité des USA? Un «argument fantaisiste» qui justifie l’embargo économique – vidéo – Sputnik France

La Suisse demande des élections «libres» au Venezuela

La Suisse et des dizaines d’autres pays demandent des élections «libres» et «équitables» au Venezuela. Devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève, ils ont fait jeudi de ce scrutin général une condition pour une solution pacifique dans ce pays.

Les élections parlementaires de décembre dernier n’ont pas honoré les «standards minimaux» pour être considérées comme régulières, ont insisté ces États. Après ce scrutin, les soutiens du président Nicolas Maduro contrôlent désormais plus de 90% des sièges et ont lancé une commission pour mener des investigations sur l’opposition qui pilotait le précédent Parlement.

La Suisse et les autres pays demandent une présidentielle, des législatives et des élections locales «libres» et «équitables». Ils sont surtout très inquiets de la détérioration de la situation des droits de l’homme au Venezuela.

Source : Amérique latine – La Suisse demande des élections «libres» au Venezuela | 24 heures