[Audio] Grandir au Vénézuela et s’exiler : radioscopie d’un syndrome

Depuis 2015, plus de 5 millions de personnes ont quitté le Venezuela en raison de la crise économique sévère qui affecte leur pays (+250% d’inflation), alors même qu’une dizaine de pays d’Amérique latine ont durci leurs conditions d’accueil à leur égard. Alors quel avenir pour les jeunes Vénézuélien·nes exilé·es sur ce continent ? Comment reconstruire sa vie sans espoir de retourner vivre un jour dans son pays d’origine ?

Pierre-Angelo Zavaglia est metteur en scène vénézuélien et Pedro Moreno artiste vénézuélien exilé en Uruguay.

Découvrez le film de Pedro Moreno : pedromorenofoto.com/films-1 – Mot de passe : EHccL5EY?g@

«Once upon a time in Venezuela» ou la ville qui sombrait

Incurie politique et désastre écologique contraignent à l’exode les populations lacustres du lac de Maracaïbo. Un documentaire accablant d’Anabel Rodriguez Rios. A voir sur le site du FIFDH :

https://fifdh.org/2021/film/114-once-upon-a-time-in-venezuela

Source : «Once upon a time in Venezuela» ou la ville qui sombrait – Le Temps

[Vidéo] Once Upon A Time In Venezuela · FIFDH-Genève

Il était une fois, au Venezuela, Congo Mirador – un village sur le lac Maracaibo frappé de décomposition à mesure que le pétrole remonte des profondeurs des eaux. Deux femmes refusent de céder à la léthargie : Tamara, qui vénère Chavez, et son opposante Natalie, qui dénonce la corruption endémique. Ce film, sélectionné dans les plus grands festivals, révèle un talent inouï. Anabel Rodríguez  Ríos tisse un village et un pays teintés de réalisme magique, d’utopies, de poésie et d’espoirs qui s’effondrent. Co-présenté avec le Musée d’Ethnographie de Genève (MEG) et L’Abri

Source : Once Upon A Time In Venezuela · FIFDH Genève