Au Vénézuela, les activités des chrétiens de plus en plus limitées

Le 17 octobre, le Vénézuela est devenu membre du Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’ONU. Dans le même temps, les chrétiens y sont ouvertement dénigrés ou ignorés par le pouvoir.

Le gouvernement considère les activités sociales des églises comme une critique de ses choix politiques. Les catholiques et les évangéliques sont ainsi délibérément ignorés, et les autorités ne cessent de limiter leur champ d’action dans le domaine social et humanitaire. En juillet dernier, par exemple, un officier de l’armée les a accusés d’être des espions à la solde des États-Unis.

De plus, comme le reste de la population, les chrétiens souffrent des difficiles conditions économiques qui règnent dans le pays. De nombreux pasteurs sont partis. Parmi ceux qui restent pour diriger les églises, seuls quelques-uns sont formés.

Source : Au Vénézuela, les activités des chrétiens de plus en plus limitées