Les « deux ambassadeurs » du Venezuela à Ottawa

La crise au Venezuela crée un doublon diplomatique inhabituel au Canada. Le nouvel ambassadeur officiellement reconnu par Ottawa, Orlando Viera Blanco, ne s’installera pas dans l’ambassade de son pays dans la capitale canadienne. Les locaux continuent d’être occupés par des diplomates nommés par le régime Maduro.

Vendredi, Orlando Viera Blanco est devenu le représentant officiel du Venezuela au Canada. Ce dernier a remis sa lettre de créance à la gouverneure générale, l’étape qui officialise son rôle de chef de mission.Je suis honoré d’être nommé par Juan Guaido, le président légitime du Venezuela, déclarait M. Viera Blanco aux journalistes à sa sortie de Rideau Hall.

Il est officiellement reconnu comme ambassadeur par le gouvernement canadien, parce qu’il est dans le camp de Juan Guaido. Le Canada et une cinquantaine de pays ont reconnu M. Guaido, le chef du Parlement, comme président par intérim du Venezuela.

Source : Les « deux ambassadeurs » du Venezuela à Ottawa | ICI Radio-Canada.ca

Le Salvador expulse les diplomates du Venezuela

Le président du Salvador Nayib Bukele, qui ne reconnaît pas la légitimité de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, a ordonné samedi soir l’expulsion de tous les diplomates vénézuéliens dans les 48 heures.

« Le gouvernement du Salvador expulse le corps diplomatique du régime de Nicolas Maduro, en cohérence avec les déclarations répétées du président Nayib Bukele ne reconnaissant pas la légitimité du gouvernement de Maduro ». Les diplomates vénézuéliens ont « 48 heures (…) pour quitter le territoire national », selon un communiqué de la présidence diffusé sur le compte Twitter de M. Bukele. Avant même sa prise de fonctions début juin, M. Bukele avait indiqué qu’il entendait maintenir une relation « distante » avec Caracas et des liens étroits avec les Etats-Unis, qui réclament le départ de M. Maduro.

Source : Le Salvador expulse les diplomates du Venezuela