Venezuela: Washington sanctionne le patron de Globovision et une ex-dirigeante du Trésor pour corruption

Washington a imposé mardi de nouvelles sanctions financières pour corruption contre plusieurs individus et entreprises au Venezuela, dont le propriétaire de la chaîne de télévision Globovision et une ancienne responsable du Trésor vénézuélien, a indiqué un communiqué du Trésor américain.

Ces sanctions, qui gèlent les avoirs sur le territoire américain des personnes désignées, visent le milliardaire Raul Gorrin, propriétaire de la chaîne de télévision privée Globovision, et une ancienne responsable de l’Office National du Trésor (ONT), Claudia Patricia Diaz.Le stratagème de corruption, qui passait par des officines de change, a permis le détournement de 2,4 milliards de dollars, affirme le Trésor américain.

Ce système a également impliqué un autre ancien responsable du gouvernement vénézuélien, Alejandro Andrade Cedeno, lui aussi ancien Trésorier national entre 2007 et 2010. Il a déjà été condamné en novembre aux États-Unis à 10 ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent portant sur plus d’un milliard de dollars.

Il s’agissait de détourner des fonds à travers des officines de change qui, sous l’autorité du Trésor vénézuélien, échangeaient des dollars pour des bolivars à un taux supérieur au taux officiel. Un strict contrôle des changes était en place dans le pays depuis 2003, instauré par Hugo Chávez.

Source : Venezuela: Washington sanctionne le patron de Globovision et une ex-dirigeante du Trésor pour corruption – L’Orient-Le Jour

Le Venezuela, champion de la corruption

En près de vingt ans, quelque 450 milliards de dollars (393 milliards d’euros) d’actifs issus de faits de corruption sont sortis du Venezuela, selon un calcul effectué par le député d’opposition Freddy Superlano, qui dirige la Commission des finances du Parlement vénézuélien.

De son côté, l’ONG Transparency International classe le pays en tête de tous ses voisins d’Amérique latine en matière de corruption, rapporte El País, qui cite la responsable de l’ONG au Venezuela, évoquant une “cleptocratie” généralisée dans le pays et “des preuves montrant que la crise économique est la conséquence des malversations”.

Les principaux vecteurs de la corruption reposent sur la manipulation frauduleuse du contrôle des devises en vigueur au Venezuela, qui génère une évasion vers des comptes bancaires privés, ainsi que sur des malversations au sein de l’entreprise pétrolière publique PDVSA.

Source : Le chiffre du jour. Le Venezuela, champion de la corruption | Courrier international

Le pillage du Venezuela via la Suisse

Surnommés les «boliburgués», ces puissants hommes d’affaires vénézuéliens auraient détourné plus d’un milliard de dollars des caisses publiques, en partie pour financer leur train de vie fastueux aux Etats-Unis.

Ainsi, Alejandro Andrade, un ancien garde du corps de Chavez, nommé ministre des Finances en 2007, a plaidé coupable de corruption le 19 novembre dernier. Basé en Floride, où il possédait un ranch de chevaux de course, l’ancien fonctionnaire vénézuélien a écopé de 10 ans de prison.Les documents judiciaires consultés par la lettre judiciaire suisse Gotham City montrent à quel point les «boliburgués» dépendaient des banques suisses pour commettre leurs méfaits.

Source : Le pillage du Venezuela via la Suisse – La Liberté

Derrière la faim des Vénézuéliens, un réseau de corruption

Dans une étude récente, Cáritas Venezuela, une organisation de l’Église catholique, fait état que 65% des enfants de moins de cinq ans présentent des signes de dénutrition ou courent le risque d’en souffrir. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO, sigles en anglais) révèle que près de 11,7% de la population est sous-alimentée.

Mais une nouvelle classe vorace d’hommes d’affaires, en connivence avec des hiérarques de l’État, n’ont aucune gêne à transformer ce drame en une opportunité pour faire de l’argent, un commerce dont le gouvernement de Nicolás Maduro ne veut ni parler ni qu’on en parle.

Source : Derrière la faim des Vénézuéliens, un réseau de corruption – Barril.info

Venezuela : La banque de Tether (USDT) accusée de blanchiment d’argent

C’est le reporter Neil Hartnell qui l’a annoncé dans un article le 5 novembre : il aurait eu accès à des documents attestant que les autorités fédérales américaines menaient des investigations concernant deux banques, l’Ansbacher Bank, mais aussi la Deltec Bank. Les noms de ces institutions se trouveraient liés à ceux de certains membres du régime vénézuélien de Nicolas Maduro.

Selon les documents évoqués par Neil Hartnell, les deux banques des Bahamas seraient au centre d’un vaste montage financier destiné à blanchir près de 1,2 milliard de dollars, au bénéfice d’officiels vénézuéliens de premier rang.

Plus spécifiquement, les autorités fédérales américaines souhaiteraient d’abord saisir pour 12 millions de dollars d’avoirs financiers, identifiés comme étant en lien avec Abraham Edgardo Ortega, ancien directeur financier du service de gestion central de Petroleos de Venezuela, S.A (PDVSA), la compagnie pétrolière appartenant à l’État du Venezuela.

Source : La banque de Tether (USDT) accusée de blanchiment d’argent – JournalduCoin.com

Venezuela – Surfacturation : Près d’une dizaine d’employés de PDVSA arrêtés mercredi

Les autorités vénézuéliennes ont ordonné l’arrestation de neuf (9) anciens directeurs et employés d’une filiale de la société d’État Petroleos de Venezuela S.A. (PDVSA) impliqués dans un détournement de plusieurs millions lors de l’achat de 400 camions-réservoirs en aluminium pour le transport de carburant

Source : Venezuela – Surfacturation : Près d’une dizaine d’employés de PDVSA arrêtés mercredi – Rezo Nòdwès