Homme de paille affairiste du président vénézuélien pour ses détracteurs, serviteur dévoué du chavisme et intermédiaire ingénieux pour ses soutiens, il est passé de l’ombre à la lumière mais risque désormais d’y retourner pour plusieurs années: il doit être extradé du Cap-Vert aux Etats-Unis.

Source : Au Venezuela, l’irrésistible ascension d’Alex Saab, Colombien d’origine libanaise, des porte-clés à la diplomatie – L’Orient-Le Jour