À Caracas, la délégation américaine veut sonder si Nicolas Maduro est prêt à prendre ses distances avec Vladimir Poutine et si les États-Unis ne pourraient pas remplacer une partie de leurs importations de pétrole russe par du pétrole vénézuélien qu’ils ont cessé d’acheter, rapporte le New York Times.

D’après les informations de l’agence Reuters, un premier tour de table s’est terminé sans accord entre les deux pays. Et on ne sait pas si une nouvelle réunion se tiendra ce dimanche 6 mars.

Source : Une délégation américaine en visite au Venezuela pour parler pétrole