Enfants de la crise: grandir au Venezuela sans ses parents partis à l’étranger

Noël est encore loin, mais Frankeiber n’en peut plus d’attendre dans sa chambre de Caracas. En décembre, il reverra enfin ses parents partis au Pérou. Des milliers de jeunes Vénézuéliens grandissent sans leurs parents, poussés à émigrer par l’effroyable crise que traverse le pays.

La première fois qu’il a passé les fêtes sans sa mère, Frankeiber Hernandez avait 16 ans. L’année d’après, un autre couvert manquait à table: celui de son père, parti à son tour chercher une vie meilleure hors du Venezuela.

Source : Enfants de la crise: grandir au Venezuela sans ses parents partis à l’étranger