Au Venezuela, l’appel « urgent » des évêques

Alors que la situation humanitaire ne cesse de s’aggraver pour les Vénézuéliens, qui seraient déjà près de quatre millions à avoir quitté le pays, l’Église catholique demande l’ouverture d’un couloir pour l’aide humanitaire.

« Nous, les évêques, sommes souvent accusés par le gouvernement d’être des opposants », a récemment déclaré à la presse Mgr José Luis Azuaje Ayala, président la Conférence épiscopale du Venezuela(CEV), selon une dépêche de l’agence Fides le vendredi 24 mai. « Malheureusement, au Venezuela, tout est polarisé. C’est soit blanc, soit noir. »

Source : Au Venezuela, l’appel « urgent » des évêques

Venezuela: arrivée d’un troisième avion d’aide chinoise

Un troisième avion d’aide humanitaire, transportant 64 tonnes de médicaments et d’autres fournitures médicales, est arrivé jeudi au Venezuela en provenance de Chine, a annoncé le gouvernement vénézuélien.

L’appareil s’est posé sur l’aéroport de Maiquetia, près de Caracas, avec une cargaison de matériel médical et chirurgical destiné aux hôpitaux publics vénézuéliens, a précisé le gouvernement.

Source : Venezuela: arrivée d’un troisième avion d’aide chinoise

Les sanctions économiques en tant que punition collective : le cas du Venezuela

Cet article examine certains des impacts les plus importants des sanctions économiques imposées au Venezuela par le gouvernement américain depuis août 2017. Il constate que la plupart des conséquences de ces sanctions n’ont pas été ressenties par le gouvernement, mais par la population civile.

Les sanctions ont réduit l’apport calorique de la population, augmenté les maladies et la mortalité (tant chez les adultes que chez les nourrissons) et déplacé des millions de Vénézuéliens qui ont fui le pays en raison de l’aggravation de la dépression économique et de l’hyperinflation. Ils ont exacerbé la crise économique du Venezuela et rendu presque impossible la stabilisation de l’économie, ce qui a contribué à la surmortalité. Tous les impacts ont touché en priorité les Vénezueliens les plus pauvres et les plus vulnérables.

Encore plus sévères et les plus destructrices que les sanctions économiques générales d’août 2017 ont été les sanctions imposées par le décret exécutif du 28 janvier 2019 et les décrets ultérieurs de cette année, ainsi que la reconnaissance d’un gouvernement parallèle qui, comme on le verra ci-dessous, a créé un nouvel ensemble de sanctions financières et commerciales encore plus contraignantes que les décrets exécutifs eux-mêmes.

Source : Les sanctions économiques en tant que punition collective : le cas du Venezuela (Center for Economic and Policy Research) — Mark WEISBROT, Jeffrey SACHS

Venezuela: l’opposition craint le détournement de l’aide humanitaire

Au Venezuela, un premier avion transportant de l’aide humanitaire s’est posé mardi 16 avril à l’aéroport de Caracas. Une cargaison qui comporte notamment des médicaments et des groupes électrogènes. C’est la Croix-Rouge qui fournit et coordonne la distribution de cette aide qui doit atteindre 650 000 personnes. Une distribution avec l’accord du gouvernement qui refusait jusqu’ici toute entrée d’aide humanitaire au Venezuela. Et même si l’aide est accueillie avec soulagement dans le pays, cette alliance de circonstance inquiète, en particulier dans l’opposition.

Source : Venezuela: l’opposition craint le détournement de l’aide humanitaire – Amériques – RFI

Venezuela : arrivée d’un premier chargement d’aide humanitaire à Caracas

Un premier chargement d’aide humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) destiné au Venezuela, en proie à de graves pénuries, est arrivé, mardi 16 avril, à l’aéroport de Caracas.

« Je confirme que ce chargement est arrivé. Il est notamment composé de médicaments et de matériel médical », a déclaré une source qui a souhaité garder son anonymat à l’AFP.

Source : Venezuela : arrivée d’un premier chargement d’aide humanitaire à Caracas

Venezuela : accord Maduro-CICR sur l’envoi d’aide humanitaire

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé mercredi soir qu’il s’était mis d’accord avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur l’envoi d’une aide humanitaire vers son pays.Il avait reçu mardi soir le président du CICR, Peter Maurer, et la directrice des opérations du CICR pour les Amériques, Sophie Orr, au palais présidentiel de Miraflores à Caracas.

« Nous sommes parvenus à un accord pour travailler conjointement avec les organes des Nations Unies afin d’apporter au Venezuela toutes sortes d’aide, toutes les aides de nature humanitaire qu’ils peuvent apporter, dans le respect de la souveraineté de notre pays », a déclaré Maduro.

Source : Venezuela : accord Maduro-CICR sur l’envoi d’aide humanitaire_French.news.cn