Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies doit renouveler le mandat de sa Mission internationale indépendante d’établissement des faits sur le Venezuela, ont déclaré mercredi 17 août 125 organisations nationales et internationales travaillant sur ce pays.

Cette mission, chargée en 2019 d’enquêter sur des violations systématiques des droits humains au Venezuela, a fortement contribué au travail de pression en faveur de l’obligation de rendre des comptes pour des crimes graves commis dans le pays, et à garantir que la crise actuelle ait une visibilité internationale, ont déclaré ces groupes dans un document au format Questions et réponses.

Il est prévu que les experts pilotant la mission présentent leur troisième rapport lors de la 51e session du Conseil des droits de l’homme, du 12 septembre au 7 octobre 2022. Une résolution est nécessaire afin de prolonger le mandat de la mission au-delà du mois de septembre. Par le passé, un groupe de pays d’Amérique latine a mené cette initiative et soumis pour adoption un texte établissant le mandat de la Mission. Si un vote a lieu, le texte a uniquement besoin d’être adopté à la majorité simple.

Les gouvernements d’Amérique latine doivent une nouvelle fois mener cet effort en faveur de l’obligation de rendre des comptes et d’un suivi continu, et exhorter l’ensemble des États membres des Nations unies à soutenir le renouvellement du mandat, ont déclaré ces groupes. Les organisations signataires ont organisé une conférence de presse sur cette question clé le 17 août.

Source : Venezuela. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies doit renouveler le mandat d’experts – Amnesty International