Après la mort du président socialiste vénézuélien Hugo Chávez, le National Democratic Institute – un organe indépendant du gouvernement américain créé pour financer et soutenir les partis politiques à l’étranger d’une manière plus formelle que la Central Intelligence Agency – a financé des membres de l’opposition vénézuélienne, notamment pour qu’ils utilisent le géant des médias sociaux afin de mobiliser leurs partisans et de pousser les partisans du gouvernement socialiste vers « l’autre bord ».

Nous avons récemment obtenu des documents du gouvernement états-unien en vertu de la Loi sur la liberté d’information (FOIA) qui illustrent la manière dont le gouvernement a élaboré un programme axé sur l’utilisation de Facebook pour aider l’opposition vénézuélienne lors des élections municipales en 2013 et des élections législatives en 2015 (qui ont vu la victoire de la droite). Ces documents montrent, en d’autres termes, que le gouvernement états-unien utilise activement les médias sociaux pour s’ingérer dans les élections d’autres pays.

Source : Comment le gouvernement des États-Unis utilise les réseaux sociaux pour intervenir au Venezuela (Jacobin Mag) | Venezuela Infos