Partir du Venezuela pour un avenir hasardeux à la Guyana

A Georgetown, dans la capitale de la République démocratique de la Guyana, pays frontalier avec le Venezuela, les réfugiés vénézuéliens sont de plus en plus nombreux. Au dernier recensement près de 3000 personnes ont fuit le Venezuela pour rejoindre le pays voisin.

Le gouvernement guyanien a assoupli ses lois migratoires pour permettre aux Vénézuéliens d’être accueillis dans le pays. Certains sont hébergés au presbytère de la Brichdam Cathédrale où une organisation humanitaire tient une permanence : « Le Venezuelan Support group ».

Source : Partir du Venezuela pour un avenir hasardeux à la Guyana – Guyane la 1ère