La musique contre la pauvreté

See on Scoop.itVenezuela

Au Venezuela, une fondation enseigne la musique aux jeunes issus de milieux défavorisés et rencontre un immense succès. Coup de projecteur sur cette belle initiative !

Oublions un peu les troubles qui agitent le pays et parlons du positif, parce qu’il y a aussi de magnifiques histoires au Venezuela, et celle que je voudrais vous faire découvrir aujourd’hui est sûrement la plus belle d’entre elles.

 

Le Venezuela est un pays où la musique est reine, dans tous les foyers, dans la rue, avec une grande diversité de rythmes et de styles, comme la salsa, ou encore des musiques plus traditionnelles telles que celles des llanos, de l’orient, etc. ; et, peut-être de manière plus surprenante, le Venezuela est aussi aujourd’hui reconnu à travers le monde pour ses musiciens et ses orchestres de musique classique. Comment ce pays en est-il arrivé là?

See on www.madmoizelle.com

L’Argentine assure, le Venezuela surprend

See on Scoop.itVenezuela

L’Argentine est devenue championne d’Amérique du Sud U-17 et le Venezuela a surpris en s’adjugeant la deuxième place, accédant ainsi pour la première fois de son histoire à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA.

See on fr.fifa.com

Venezuela : « Hors de question de refaire des élections » indique le ministre Villegas (interview)

See on Scoop.itVenezuela

Résultats de l’élection présidentielle contestés par l’opposition, violentes manifestations qui secouent le pays ou encore mort d’Hugo Chavez : dans une interview accordée à Metro, Ernesto Villegas, ministre de l’Information et des Télécommunications au Venezuela, revient sur le climat tendu dans lequel son pays est plongé.

Ernesto Villegas, ministre de l’Information et des Télécommunications au Venezuela, a souhaité s’exprimer dans les colonnes de Metro en réponse à notre interview publiée le 22 avril d’Henrique Capriles, leader de l’opposition. Dans un long entretien, le ministre nous explique que refaire des élections au Venezuela est inenvisageable et accuse le déçu de la présidentielle de

See on www.metrofrance.com

Venezuela: scènes de démocratie

See on Scoop.itVenezuela

Nicolás Maduro a été élu président du Venezuela le 14 avril 2013 à 50,75% des voix contre 48,97% à Henrique Capriles, qui accuse le pouvoir de fraudes électorales.

 

Un audit partiel des résultats des élections doit débuter ce 29 avril, audit que Capriles a rejeté dimanche 28 avril, le Conseil national électoral (CNE) ayant annoncé qu’il conduirait bien l’audit, mais pas dans les conditions réclamées par Henrique Capriles, rappelle Le Monde.

See on www.slate.fr

Le Venezuela met en accusation un cinéaste américain

See on Scoop.itVenezuela

Des accusations contre le cinéaste américain Timothy Tracy ont été portées au Venezuela. Il est accusé d’incitation à la violence après les élections présidentielles.

 

Tracy est accusé d’organisation de malfaiteurs, de complot ainsi que d’utilisation de faux documents. Après la présentation des accusations, le juge a décidé de le garder en prison jusqu’à nouvel ordre.

 

Les autorités américaines affirment que Tracy était au Venezuela pour filmer un documentaire et qu’il n’avait pas d’objectifs politiques.

See on french.ruvr.ru

Venezuela : Capriles rejette l’audit partiel des résultats de la présidentielle

See on Scoop.itVenezuela
Le candidat de l’opposition à la présidentielle vénézuélienne du 14 avril, Henrique Capriles, qui accuse le pouvoir d’avoir volé l’élection, a rejeté dimanche 28 avril l’audit partiel du scrutin qui doit débuter lundi. Le Conseil national électoral (CNE) a en effet annoncé qu’il conduirait bien son audit partiel des résultats de l’élection, mais pas dans les conditions réclamées par M. Capriles.

« Après une longue analyse par le Conseil national électoral, nous avons constaté qu’il était impossible d’approuver les modalités proposées par M. Capriles et non prévues dans le système juridique », a déclaré à la télévision la présidente du CNE, Tibisay Lucena. « Encore une fois hier, à la télévision nationale, ils croient que nous les Vénézuéliens nous sommes idiots ! », a répondu pour sa part dimanche M. Capriles sur son compte Twitter.

 

Pour le leader de l’opposition, en prenant sa décision sur l’audit, le CNE a obéi « à l’ordre que lui a donné le PSUV », le Parti socialiste unifié du Venezuela, auquel appartient Nicolas Maduro, l’héritier d’Hugo Chavez.

Le processus de vérification débutera avec la sélection d’un échantillon aléatoire de 12 000 des 16 000 urnes qui contiennent les 46 % des bulletins encore à vérifier, et durera jusqu’au 4 juin, a précisé la présidente du CNE dans son intervention transmise par l’ensemble des médias du Venezuela. M. Capriles a déclaré dimanche qu’après avoir épuisé toutes les instances vénézuéliennes, il recourrait si nécessaire aux instances internationales. « Nous porterons l’affaire devant le monde », et « tôt ou tard nous ferons une nouvelle élection », a-t-il affirmé.

See on www.lemonde.fr