Venezuela: le ministre de la Défense se pose en rempart de Maduro

Le ministre de la Défense vénézuélien, le général Vladimir Padrino, s’est posé mardi en rempart du président socialiste Nicolas Maduro, assurant qu’il n’y aurait ni coup d’Etat ni transition dans ce pays pétrolier.

«Il n’y aura pas de coup d’Etat, ni de gouvernement de facto, ni une quelconque transition», a déclaré le chef des armées au cours d’une cérémonie officielle.

«Ici, aucun gouvernement ne va venir s’installer car il y a une force armée consciente de ses obligations morales et constitutionnelles», a-t-il ajouté, assurant que ses hommes n’étaient pas susceptibles de «changer de camp».

Source : Venezuela: le ministre de la Défense se pose en rempart de Maduro

Hugo Chávez à la tête du Venezuela (1/2)

A la fin du XXème siècle, Hugo Chávez (1954-2013) parvient à la tête de l’État Vénézuélien en remportant les élections de 1998. Une nouvelle page s’est ouverte et l’on a assisté à un engouement populaire pour ce que l’on appelle le chavisme.

Au cours de cet article, nous aborderons le Venezuela sous la présidence de Chávez, et ce, de manière chronologique. Étant donné la concentration d’événements sur une période restreinte, nous scinderons le sujet en deux articles. Avant d’entrer pleinement dans ses années au pouvoir, il convient d’accorder quelques lignes à son ascension politique.

Source : Hugo Chávez à la tête du Venezuela (1/2) – Les Yeux du Monde

« Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba »

«Trois aspects de la crise au Venezuela restent peu visibles dans les principaux médias. Premièrement, l’exode des réfugiés vénézuéliens est maintenant plus important que la crise en Syrie. Deuxièmement, le pays est maintenant occupé de facto par Cuba. Enfin, le pays connaît actuellement le plus grand effondrement économique de l’histoire. »

Cette déclaration, c’est celle de Moisés Naím, ancien ministre vénézuélien du Commerce et de l’Industrie à l’époque antérieure à Chavez, et aujourd’hui chroniqueur de renommée internationale pour le journal espagnol El País. Naím a également été directeur de la Banque centrale du Venezuela et directeur de la Banque mondiale. Il était interviewé par Ian Bremmer de Eurasia Group.

Selon Naím, la capacité de production du Venezuela a été complètement détruite et l’industrie nationale est devenue marginale. Ce qui était autrefois la plus grande économie d’Amérique du Sud, un pays doté des plus grandes réserves de pétrole prouvées au monde, n’a plus que l’importance économique d’une petite république d’Amérique centrale.

Source : « Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba » – Express

« Venezuela, récit d’un désastre » de Jean-Marie Beuzelin

Le Venezuela fait de nouveau tristement parler de lui dans l’actualité de ces derniers mois, même si cela reste relativement discret ou noyé dans le flux des informations diffusées au quotidien dans les médias ici en France. Contrepoints s’y intéresse quant à lui depuis longtemps et très régulièrement, à travers des articles de fond nombreux et fréquents, révélant l’ampleur du désastre et du désespoir causé par une gauche radicale dont les velléités révolutionnaires se transforment comme souvent en cauchemar absolu.

C’est dans ce contexte que l’on appréciera la lecture de ce petit ouvrage synthétique écrit par Jean-Marie Beuzelin, ancien journaliste, conférencier et spécialiste du monde hispanique et des Caraïbes, auteur de nombreux ouvrages et articles, qui permet de revenir en arrière et se remémorer les grandes phases qui ont mené à la situation actuelle.

Source : « Venezuela, récit d’un désastre » de Jean-Marie Beuzelin | Contrepoints

Venezuela : le camp du président Maduro envisage des législatives anticipées

La manœuvre permettrait de renouveler la seule institution contrôlée par l’opposition dans un pays déchiré par une crise politique.

L’Assemblée constituante du Venezuela, proche du président socialiste Nicolas Maduro, a annoncé, lundi 12 août, qu’elle envisageait de convoquer des élections législatives anticipées afin de renouveler le Parlement.

« Je vais proposer une commission (…) pour évaluer, conformément à la loi, à la Constitution et à la situation politique de notre pays, avec des consultations de tous les organismes, du peuple, de la rue, quand sera le meilleur moment de procéder à ces élections », a déclaré le président de l’Assemblée constituante (ANC), Diosdado Cabello, lors d’une séance.

Source : Venezuela : le camp du président Maduro envisage des législatives anticipées

Venezuela: Guaido accuse l’Assemblée constituante de vouloir dissoudre le Parlement

Le chef de l’opposition au Venezuela Juan Guaido a accusé dimanche l’Assemblée constituante du Venezuela (ANC), composée de fidèles du président socialiste Nicolas Maduro, d’envisager la dissolution du Parlement ou d’avancer les élections législatives prévues en 2021.

« C’est une nouvelle ineptie », s’est insurgé le chef du Parlement, seule institution tenue par l’opposition depuis les élections législatives de 2015. « Ce régime sans scrupules (…) imagine se débarrasser illégalement du Parlement vénézuélien, c’est pour ça qu’ils convoquent demain (lundi) l’ANC. »

Le président de l’Assemblée constituante, Diosdado Cabello, a confirmé le tenue d’une session lundi.

Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, M. Guaido a précisé que « convoquer des élections illégales » et « poursuivre (en justice) des députés » figuraient parmi les mesures possibles de l’Assemblée constituante.

Source : Venezuela: Guaido accuse l’Assemblée constituante de vouloir dissoudre le Parlement