Venezuela : le gouvernement disposé à reprendre le dialogue

Le gouvernement vénézuélien s’est dit disposé à reprendre le dialogue avec l’opposition mais en modifiant le mécanisme, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza, après que les pourparlers ont été suspendus début août par le président socialiste Nicolas Maduro.

«Il y aura une rencontre (avec les délégués de la Norvège) et nous parviendrons sûrement à rétablir le dialogue avec un mécanisme repensé, au terme d’une réflexion nécessaire, qui a lieu en ce moment», a déclaré le ministre des Affaires étrangères à des journalistes.

Des représentants du gouvernement norvégien sont actuellement à Caracas pour tenter de relancer le dialogue entre le pouvoir et l’opposition, a déclaré mercredi le chef de cette dernière, Juan Guaido.

Source : Venezuela : le gouvernement disposé à reprendre le dialogue

L’ambassade du Venezuela à Paris lance une pétition contre le blocus américain

L’ambassade du Venezuela en France a lancé une pétition – qui peut être signée en se rendant à l’ambassade ou en lui adressant un e-mail – dans laquelle elle dénonce l’embargo imposé par les Etats-Unis contre le Venezuela et exhorte l’ONU à le condamner. Le document vilipende une «agression économique, politique et psychologique» de la part des Etats-Unis.

L’ambassadeur du Venezuela en France, Michel Mujica explique cette démarche pour RT France.

Source : L’ambassade du Venezuela à Paris lance une pétition contre le blocus américain (ENTRETIEN) — RT en français

Venezuela: le ministre de la Défense se pose en rempart de Maduro

Le ministre de la Défense vénézuélien, le général Vladimir Padrino, s’est posé mardi en rempart du président socialiste Nicolas Maduro, assurant qu’il n’y aurait ni coup d’Etat ni transition dans ce pays pétrolier.

«Il n’y aura pas de coup d’Etat, ni de gouvernement de facto, ni une quelconque transition», a déclaré le chef des armées au cours d’une cérémonie officielle.

«Ici, aucun gouvernement ne va venir s’installer car il y a une force armée consciente de ses obligations morales et constitutionnelles», a-t-il ajouté, assurant que ses hommes n’étaient pas susceptibles de «changer de camp».

Source : Venezuela: le ministre de la Défense se pose en rempart de Maduro

Les Argentins paient une prime crypto et le Vénézuela crée une loterie Bitcoin

A

Au Venezuela, le journal Panorama rapporte que l’état de Zulia, dans l’ouest du pays, commencera à distribuer des récompenses sous forme de loterie nationale en Bitcoin et en Petro, la cryptomonnaie nationale du pays.La semaine dernière, le gouverneur de l’Etat a déclaré que sa décision était conforme au « plan d’intégration du nouveau système de cryptographie financière [du Venezuela] ». Les gagnants de la loterie, a déclaré l’Etat, devront disposer d’un portefeuille crypto pour pouvoir recevoir leur prix.

Source : Les Argentins paient une prime crypto et le Vénézuela crée une loterie Bitcoin

Hugo Chávez à la tête du Venezuela (1/2)

A la fin du XXème siècle, Hugo Chávez (1954-2013) parvient à la tête de l’État Vénézuélien en remportant les élections de 1998. Une nouvelle page s’est ouverte et l’on a assisté à un engouement populaire pour ce que l’on appelle le chavisme.

Au cours de cet article, nous aborderons le Venezuela sous la présidence de Chávez, et ce, de manière chronologique. Étant donné la concentration d’événements sur une période restreinte, nous scinderons le sujet en deux articles. Avant d’entrer pleinement dans ses années au pouvoir, il convient d’accorder quelques lignes à son ascension politique.

Source : Hugo Chávez à la tête du Venezuela (1/2) – Les Yeux du Monde

« Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba »

«Trois aspects de la crise au Venezuela restent peu visibles dans les principaux médias. Premièrement, l’exode des réfugiés vénézuéliens est maintenant plus important que la crise en Syrie. Deuxièmement, le pays est maintenant occupé de facto par Cuba. Enfin, le pays connaît actuellement le plus grand effondrement économique de l’histoire. »

Cette déclaration, c’est celle de Moisés Naím, ancien ministre vénézuélien du Commerce et de l’Industrie à l’époque antérieure à Chavez, et aujourd’hui chroniqueur de renommée internationale pour le journal espagnol El País. Naím a également été directeur de la Banque centrale du Venezuela et directeur de la Banque mondiale. Il était interviewé par Ian Bremmer de Eurasia Group.

Selon Naím, la capacité de production du Venezuela a été complètement détruite et l’industrie nationale est devenue marginale. Ce qui était autrefois la plus grande économie d’Amérique du Sud, un pays doté des plus grandes réserves de pétrole prouvées au monde, n’a plus que l’importance économique d’une petite république d’Amérique centrale.

Source : « Le Venezuela est maintenant occupé de facto par Cuba » – Express