Présent au cœur d’une marche populaire à Caracas pour commémorer les dix ans du dernier discours d’Hugo Chávez (photos), le président Nicolas Maduro a décrit la « lente tactique du coup d’État parlementaire, les votes de défiance contre les ministres, contre les chefs de cabinet, le harcèlement permanent, parlementaire, politique, médiatique et judiciaire sans limites, qui a poussé Castillo jusqu’à l’extrême de tenter de dissoudre le congrès. Cette extrême droite veut envoyer aux mouvements populaires, aux mouvements progressistes, un message : « Nous n’allons pas vous laisser gouverner ». Nous, nous disons à l’extrême droite vénézuélienne : « Vous ne reviendrez pas au pouvoir ». Au Pérou, elle va tenter d’humilier Castillo, de le condamner à 30 ans de prison. C’est l’oligarchie de Lima, habituée à faire ce qu’elle veut. La même oligarchie qui a persécuté Sucre et désavoué ses victoires. La même oligarchie qui a persécuté Bolivar et a renié sa gloire. C’est la même oligarchie de Lima qui sort aujourd’hui ses griffes. Nous n’intervenons pas dans les affaires intérieures d’un pays mais je fais une réflexion : j’espère que le peuple péruvien, dans le cadre de sa Constitution, renouera plus tôt que tard avec son destin de libération, de vraie démocratie, de bonheur et de réalisation pleine. Paix pour le Pérou ! Démocratie pour le Pérou ! Égalité pour le Pérou ! Justice pour le Pérou ! Nous, Bolivariens, le demandons depuis l’Amérique du Sud, avec tout notre amour ».

Source : Lopez Obrador, Petro et Maduro dénoncent le coup d’État contre Pedro Castillo | Venezuela Infos