Une conférence pour la paix au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a réitéré son appel à un vivre ensemble pacifique, titre le journal officiel cubain Granma. Malgré le boycott de cette réunion par les principaux partis anti-chavistes, écrit le journal argentin Página 12, le parti Un nuevo tiempo, une nouvelle ère, membre de la MUD, la table de l’Unité démocratique, a assuré être disposé à dialoguer, à condition de mettre un terme à la répression et que soit nommée une commission paritaire.

 

En revanche, le chef de l’opposition Henrique Capriles a demandé une médiation de l’Eglise catholique et du pape François, précise le journal. Même Roberto Enriquez, le chef du parti social chrétien Copei, plus ouvert au dialogue, en appelle à une médiation internationale indépendante du pouvoir en place.

See on www.rfi.fr

Venezuela: Maduro ouvre un «dialogue national», la rue mobilisée

See on Scoop.itVenezuela

Confronté à trois semaines de protestations contre sa gestion et de manifestations étudiantes émaillées de violences, le président du Venezuela Nicolas Maduro doit ouvrir mercredi un «dialogue national» dont le grand absent sera le chef de file de l’opposition, Henrique Capriles.

 

En prélude à la réunion, convoquée à partir de 17h00 locales à la présidence mais qui n’avait pas débuté à 18h00, pouvoir et opposition ont mobilisé dans la rue, notamment à Caracas.

 

Dans la foulée de sa principale figure, le gouverneur Henrique Capriles, la coalition d’opposition de la Table de l’unité démocratique (MUD), a indiqué au cours de l’après-midi dans un courrier signé de son secrétaire exécutif, Ramon Aveledo, qu’elle ne participerait pas à «un simulacre de dialogue».

 

Le patronat, très critique envers le gouvernement, et l’épiscopat ont déjà confirmé leur participation. En revanche, les dirigeants étudiants et les recteurs des universités ne semblaient pas avoir été invités, selon des informations recueillies par l’AFP.

See on www.lapresse.ca

Ban Ki-moon appelle à des efforts urgents pour apaiser les tensions au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a indiqué mercredi qu’il était « attristé par les informations continues sur les violences et les pertes de vies de manifestants au Venezuela, » appelant à ce que des efforts urgents soient faits pour réduire la tension et éviter plus de violence dans le pays d’Amérique latine.

Le secrétaire général « a pris note des appels au dialogue faits par le président Nicolas Maduro et par d’autres Vénézuéliens, » indique un communiqué publié à New York par le porte-parole de Ban Ki-moon. « Il souhaite des gestes concrets de la part de toutes les parties pour réduire la polarisation et créer les conditions nécessaires pour engager un dialogue significatif afin que le calme puisse pleinement revenir dans le pays aussi tôt que possible. »

 

Ban a également appelé à la protection des droits de l’homme de tous les Vénézuéliens et s’est adressé à tous les Vénézuéliens, quelles que soient leurs idées politiques, pour qu’ils expriment leurs divergences et leurs revendications de manière pacifique et en conformité avec la loi, en cherchant un terrain d’entente, selon le communiqué.

See on french.cri.cn

Le pape demande la fin de la violence au Venezuela

See on Scoop.itVenezuela

Le pape François a lancé mercredi, durant son audience hebdomadaire, un appel à la fin des violences au Venezuela, où treize personnes sont mortes dans des manifestations antigouvernementales depuis le 12 février.

 

Place Saint-Pierre à Rome, devant des dizaines de milliers de fidèles, le pape a fait part de sa « particulière préoccupation » face aux récents événements au Venezuela.

 

« J’espère sincèrement que la violence et l’hostilité prendront fin aussi vite que possible et que le peuple vénézuélien, à commencer par ses responsables et ses institutions politiques, agiront pour favoriser la réconciliation nationale grâce au pardon mutuel et à un dialogue sincère », a dit le chef de l’Eglise catholique.

See on fr.reuters.com

Dans les rues du Venezuela, la révolte gronde

See on Scoop.itVenezuela

Le Venezuela est secoué par d’importantes manifestations populaires. Sofia Margarita vit à Caracas, et nous a proposé son témoignage sur cette situation qui dure depuis plusieurs semaines. 

 

« Il faut que le mouvement de contestation s’organise et définisse des objectifs clairs ; à l’heure actuelle, ils protestent contre la mauvaise qualité de vie et pour leurs droits, mais sans but précis. Certains revendiquent directement la démission de Maduro, ce qui me semble peu réaliste, et peu constructif dans la mesure où Maduro n’acceptera jamais de démissionner.

Et le futur est difficile à prévoir… Il est tout à fait possible que tout ça finisse par retomber, comme l’année dernière par exemple, à la suite des élections présidentielles. Mais vu l’amplitude que les protestations ont pris, je vois mal les tensions se calmer… Comment revenir à la situation d’avant, faire comme si rien ne s’était passé ? Donc il y a des chances que ça empire, et que ça continue à dégénérer… On verra bien. »

 
See on www.madmoizelle.com

Venezuela : cinq agents des renseignements en détention pour le mort de manifestants

See on Scoop.itVenezuela

Cinq membres du Service bolivarien de renseignement national (Sebin) ont été incarcérés « pour leur responsabilité présumée dans la mort de Bassil Da Costa et Juan Montoya », dans le centre de Caracas, au cours des violences ayant marqué la fin de cette manifestation de l’opposition et des étudiants mobilisés depuis trois semaines contre le gouvernement, a indiqué le parquet dans un communiqué.

Ces cinq mises en détention effectives depuis le 24 février s’ajoutent aux neuf annoncées la veille, parmi lesquelles déjà trois membres du Sebin accusés d’avoir ouvert le feu durant les troubles, et d’autres agents des forces de l’ordre.

See on www.lemonde.fr