Venezuela: l’UE étudie très attentivement les propositions américaines

L’Union européenne va « étudier très attentivement » la demande américaine d’un gouvernement de transition au Venezuela et soutiendra les solutions permettant une résolution pacifique et démocratique de la crise, a annoncé mercredi le service diplomatique européen.

La diplomatie américaine a proposé mardi un nouveau « cadre pour une transition démocratique ». Elle a demandé au président Nicolas Maduro et à son opposant Juan Guaido, qui se disputent la présidence, de « tous les deux » renoncer dans l’immédiat au pouvoir exécutif, confié pendant « une période de transition » à un « Conseil d’Etat » mis en place par « des élus de l’Assemblée nationale issus des deux camps ».

Source : Le Nouvelliste – Venezuela: l’UE étudie très attentivement les propositions américaines

Venezuela: le plan de Washington

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a présenté mardi 31 mars un plan nommé «cadre démocratique pour le Venezuela». Il s’agit d’un agenda pour sortir de la crise politique frappant le pays depuis plusieurs années, et qui a des répercussions dramatiques sur la situation économique et sociale des Vénézuéliens.

Des émeutes ont éclaté ces dernières heures dans plusieurs régions du pays pour protester contre les pénuries de carburant. Celles-ci sont dues au délabrement des installations pétrolières, alors que la production, qui était de plus de trois millions de barils par jour, a chuté à probablement moins de 500.000 aujourd’hui.

Le plan prévoit la dissolution de l’Assemblée nationale constituante, composée exclusivement de chavistes, pour redonner le pouvoir législatif à l’Assemblée nationale. Celle-ci sera chargée de désigner un conseil de gouvernement de cinq membres, qui assumera le pouvoir exécutif et l’organisation d’une élection présidentielle dans les six à huit mois.

Source : Venezuela: le plan de Washington

Washington infléchit sa politique vis-à-vis du Venezuela

Le gouvernement américain a offert mardi de commencer à lever ses sanctions contre le Venezuela à la condition que les membres de l’opposition et du parti socialiste au pouvoir s’entendent pour former un gouvernement intérimaire sans le président Nicolas Maduro.

Cette proposition, qui marque un fléchissement de la position américaine vis-à-vis de Caracas, a été dévoilée par le secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

En vertu de cette « feuille de route pour une transition démocratique », qui offre pour la première fois une « sortie progressive » du régime de sanctions imposé au Venezuela par Washington, ni Maduro ni le chef de l’opposition Juan Guaido ne participeraient à un gouvernement de transition.

La semaine dernière encore, les Etats-Unis avaient durci leur politique envers le pouvoir socialiste vénézuélien, en inculpant Nicolas Maduro pour « narco-terrorisme ».

Source : Washington infléchit sa politique vis-à-vis du Venezuela

Venezuela : Washington demande un pas de côté à Guaido pour chasser Maduro

Face à l’échec de leur stratégie pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir, les Etats-Unis ont appelé, mardi 31 mars, à la création d’un gouvernement de transition au Venezuela, demandant à leur allié Juan Guaido de faire un pas de côté dans l’attente d’élections « libres et justes ».

Depuis janvier 2019, Washington reconnaît l’opposant comme président par intérim du pays en crise et n’a cessé de renforcer ses sanctions pour obtenir le départ du dirigeant socialiste. Mais, malgré le soutien de plus de cinquante pays, c’est l’impasse. La diplomatie américaine a donc proposé mardi un nouveau « cadre pour une transition démocratique ».

Selon ce schéma, Nicolas Maduro et Juan Guaido, qui se disputent la présidence, devraient « tous les deux » renoncer dans l’immédiat au pouvoir exécutif, confié pendant « une période de transition » à un « Conseil d’Etat » mis en place par « des élus de l’Assemblée nationale issus des deux camps », a déclaré le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo. Ce Conseil d’Etat serait chargé d’organiser des élections présidentielle et législatives « libres et justes » dans un délai de six à douze mois.

Source : Venezuela : Washington demande un pas de côté à Guaido pour chasser Maduro

Le Venezuela enquête sur un navire inconnu entré dans les eaux de sa juridiction

Caracas a demandé au gouvernement de Curaçao de coopérer à l’enquête concernant un navire à passagers qui s’est réfugié dans un port de l’île après être entré dans les eaux sous juridiction vénézuélienne en percutant un bateau des garde-côtes du pays.

Source : Le Venezuela enquête sur un navire inconnu entré dans les eaux de sa juridiction – Sputnik France

Cuba, Venezuela : Comment deux pays soumis à un blocus arrivent-ils à envoyer une une aide médicale à l’étranger?

Ces deux pays, petits, sous blocus, invisibles ou diabolisés par les grandes oligopoles de la communication, sont aujourd’hui un exemple mondial de ce que devrait être la médecine.

130 médecins cubains ont été officiellement reçus à Caracas, la capitale vénézuélienne.

Comment le Venezuela peut-il aider l’Italie alors que le pays subit des difficultés pour assister sa propre population en termes de santé publique, dues à la fois au blocus et à la crise économique?

Le Venezuela soutiendra l’Italie par l’envoi de médecins communautaires. La plupart de ces médecins ont reçu une formation au sein de leurs communautés, de sorte qu’ils connaissent bien la réalité des zones géographiques difficiles d’accès ainsi que les politiques publiques mises en oeuvre. Ce sont des médecins qui savent servir les classes les plus défavorisées. Des médecins qui combinent connaissances scientifiques et solidarité révolutionnaire. C’est pourquoi nous les appelons ici les « bottes blanches ».

Source : Cuba, Venezuela : Comment deux pays soumis à un blocus arrivent-ils à envoyer une une aide médicale à l’étranger? – CCN – Caraib Creole News / L’actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe