Au Venezuela, un duel Guaido-Maduro dont on ne voit pas la fin

Le souffle est retombé dans la rue vénézuélienne, les militaires soutiennent toujours le gouvernement et une invasion militaire paraît improbable: dans ce duel au sommet, l’opposant Guaido, de plus en plus pressé par le temps, tente de mettre en échec le président Maduro.

Six mois après s’être auto-proclamé président par intérim le 23 janvier, Juan Guaido a beau répéter qu’il fera chuter Maduro cette année « coûte que coûte », le désenchantement gagne les rangs de l’opposition, qui n’arrive plus à mobiliser la foule des débuts.

Source : Au Venezuela, un duel Guaido-Maduro dont on ne voit pas la fin – L’Express

La Russie et l’opposition au Venezuela ont des contacts « occasionnels »

Moscou a des contacts avec l’opposition vénézuélienne dans un format « compréhensible » pour le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

La Russie ne recule devant aucun contact, car elle considère que l’échange d’informations est « utile pour tout le monde » « , a déclaré Sergey Ryabkov à l’agence de presse officielle RIA Novosti, dans la capitale russe, Moscou. « Ce sont des contacts destinés à échanger des informations et à apporter de première main, les positions et les approches en cours d’élaboration », a-t-il déclaré. « Mais ce n’est pas un canal parallèle, ce n’est pas un dialogue permanent, c’est occasionnel, je dirais une communication épisodique, rien de plus. »

Le haut diplomate russe a signalé qu’aucun contact russo-américain n’est prévu sur la question vénézuélienne, leurs positions étant « trop ​​différentes ».

Source : La Russie et l’opposition au Venezuela ont des contacts « occasionnels » – actualite-news.com

Venezuela : Brève histoire du TAIR (Traité Inter-américain d’Assistance Réciproque)

Dans le cadre du coup d’Etat perpétuel et de la menace ouverte d’intervention militaire des Etats-Unis au Venezuela, l’Assemblée Nationale (AN) dans l’illégalité a approuvé le retour du Venezuela dans le Traité Inter-américain d’Assistance Réciproque TIAR), une mesure qui, selon Juan Guaido, est destinée à « renforcer la coopération avec les 17 pays du continent qui en sont membre et à augmenter les pressions » sur le Gouvernement constitutionnel de Nicolás Maduro.

Ce qu’on appelle aussi le Traité de Río parce qu’il a été signé à Rio le 2 septembre 1947, après la Seconde Guerre Mondiale, inclut l’engagement d’une défense collective face à toute attaque armée d’un Etat contre l’une des nations signataires.

Le mécanisme établit que les chanceliers des pays signataires doivent se réunir à la demande explicite de l’Etat affecté. C’est un instrument qui a des implications militaires parce qu’il centre ses actions sur une éventuelle intervention armée étrangère. Le Conseil Permanent de l’OEA seul peut se charger d’évaluer si les conditions pour convoquer une réunion de consultation des membres sont réunies ou s’ils appliquent les bonnes mesures.

Source : Venezuela : Brève histoire du TAIR (Traité Inter-américain d’Assistance Réciproque) | Investig’Action

Venezuela: Maduro menace d’arrêter les élus qui ont voté un traité de défense interaméricain

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a prévenu samedi qu’il était prêt à faire arrêter les partisans de la réincorporation du pays dans un traité interaméricain de coopération militaire, approuvé par l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition.

« La grue est prête », a déclaré le président socialiste, en faisant allusion à l’arrestation en mai du vice-président de l’Assemblée nationale Edgar Zambrano, dont la voiture avait été remorquée par un camion-grue vers le siège des services de renseignement (Sebin).

Source : Venezuela: Maduro menace d’arrêter les élus qui ont voté un traité de défense interaméricain

Venezuela : la cour suprême rejette la tentative de l’opposition de rejoindre le Pacte de Rio

La Cour suprême de justice du Venezuela (CSJ) a rejeté vendredi la décision prise par l’Assemblée nationale, contrôlée par l’opposition, de réintégrer le pays dans le Traité interaméricain d’assistance réciproque, connu aussi sous le nom de Pacte de Rio.

Juan José Mendoza, président de la Chambre constitutionnelle de la CSJ, a déclaré la nullité absolue et l’absence d’effet juridique de la décision du corps législatif, la qualifiant d' »atteinte à la primauté du droit et à tous les pouvoirs publics du Venezuela ».

Il a souligné que personne d’autre que le chef de l’Etat n’était habilité à diriger les relations extérieures du pays.

Source : Venezuela : la cour suprême rejette la tentative de l’opposition de rejoindre le Pacte de Rio_French.news.cn

Venezuela: feu vert du Parlement à un traité permettant une intervention étrangère

L’Assemblée nationale vénézuélienne, contrôlée par l’opposition à Nicolas Maduro, a approuvé ce mardi la réintégration du Venezuela dans le Traité interaméricain d’assistance réciproque (Tiar), une décision qui permet de border légalement une éventuelle intervention militaire étrangère dans le pays en crise.»

Le texte «est approuvé à l’unanimité et promulgué», a déclaré le président du Parlement Juan Guaido à l’issue du vote de ses pairs, lors d’une séance organisée sur une place de Caracas, six mois jour pour jour après que l’opposant se fut auto-proclamé président par intérim. Le vote doit permettre au Venezuela de réintégrer le Tiar, sept ans après que le défunt président Hugo Chavez ait décidé de l’en retirer. Le Tiar avait été ratifié par la plupart des Etats américains au début de la Guerre froide.

Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, n’écarte pas une intervention militaire étrangère pour déloger Nicolas Maduro du pouvoir. L’opposant le qualifie d’«usurpateur» en raison de l’élection selon lui «frauduleuse» remportée l’an dernier par le chef de l’Etat socialiste. Mais Juan Guaido a prévenu mardi que le Tiar «n’a rien de magique. Ça n’est pas un bouton sur lequel on appuie et qui résout tout du jour au lendemain». «Nous allons devoir construire le soutien des autres pays de la région pour mettre en place ce mécanisme et l’approbation finale reviendra à l’OEA», l’Organisation des Etats américains, déclarait-il récemment.

Le vote positif des députés ne signifie pas un retour automatique du Venezuela dans le Tiar. Les décisions qu’ils prennent sont toutes considérées nulles par la Cour suprême depuis trois ans. Dans la pratique, l’Assemblée nationale est supplantée par une Constituante composée uniquement de fidèles de Nicolas Maduro.

Source : Venezuela: feu vert du Parlement à un traité permettant une intervention étrangère