Au Venezuela, des mineurs arrêtés comme s’ils étaient des terroristes

Virginia Giunta est la porte-parole aux Pays-Bas d’une coalition d’ONG vénézuéliennes – Fundaciensa, Foro Penal, Amnistie international, Provea et Sin Mordaza – pour la défense des droits de l’homme. « Il y a eu une détention massive de mineurs au moment de la grande manifestation du 23 janvier, dont les plus jeunes avaient 12 ans. Majeurs et mineurs ont indifféremment été transférés dans des détachements de la garde nationale, des prisons ou des centres de réclusions locaux. Par exemple, dans la prison de Alayón, dans l’état d’Aragua, 22 jeunes de 14 à 17 ans ont été reclus. Heureusement, la faiblesse des accusations et la pression des médias internationaux ont contribué à la libération de la majorité des adolescents. Une dizaine reste actuellement retenue. »

Selon l’ONG Foro Penal – qui vient en aide aux personnes détenues arbitrairement ou torturées lors de manifestations -, 700 personnes arrêtées en marge des manifestations de janvier sont toujours détenues, élevant le nombre de prisonniers politiques à 988 au 4 février. Selon l’avocat Alfredo Romero, directeur de Foro Penal au Venezuela, il s’agit d’un record dans l’histoire des prisonniers politiques de ce pays.

Source : Au Venezuela, des mineurs arrêtés comme s’ils étaient des terroristes – Le Parisien

[Vidéo] Guaido: « Nous ferons tout » pour que Maduro quitte le pouvoir

L’opposant Juan Guaido, reconnu comme président intérimaire du Venezuela par une quarantaine de pays, s’est dit prêt à tout pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir. Il s’est toutefois prononcé en faveur de solutions qui entraîneraient « le coût social le moins élevé » pour parvenir à « des élections libres » qui sortiraient le Venezuela de la pire crise de son histoire récente.

Des hackers pro-Guaido attaquent des ambassades vénézuéliennes

Les sites Web de plusieurs ambassades vénézuéliennes ont essuyé des cyberattaques en faveur du Président autoproclamé Juan Guaido, constate le ministère des Affaires étrangères du pays latino-américain.

De faux messages déclarant que les ambassadeurs des missions diplomatiques vénézuéliennes au Mexique et en Argentine avaient reconnu l’opposant Juan Guaido comme Président sont apparus sur leurs sites Web, a annoncé le ministère vénézuélien des Affaires étrangères.

Un faux communiqué au nom du chargé d’affaires vénézuélien en Argentine, Juan José Valero, qui est resté visible pendant plusieurs heures, déclarait notamment que ce dernier reconnaissait le parlement «comme unique organe légitime» du Venezuela «conformément aux décisions d’autres diplomates vénézuéliens dans la région».

Source : Des hackers pro-Guaido attaquent des ambassades vénézuéliennes – Sputnik France

Juan Guaido : « Personne au Venezuela ne s’immolera pour Maduro »

Propulsé à la tête de l’Assemblée nationale du Venezuela le 5 janvier, Juan Guaido, 35 ans, a multiplié les initiatives pour chasser du pouvoir le président Nicolas Maduro. Alors que l’affrontement entre les deux hommes se poursuit, M. Guaido estime que son rival a perdu le soutien de la population et qu’il est « acculé dans les cordes ».

Source : Juan Guaido : « Personne au Venezuela ne s’immolera pour Maduro »

Venezuela. Maduro, touché mais pas coulé

Depuis que deux présidents se disputent le pays, l’étau se resserre sur le président chaviste. Le rôle des forces armées, notamment dans l’acheminement de l’aide humanitaire étrangère, déjà prévu, sera essentiel.

Source : Venezuela. Maduro, touché mais pas coulé | Courrier international

Venezuela: Cotiza, le quartier populaire de Caracas qui a servi d’étincelle

Dans le bras de fer politique en cours au Venezuela, parmi ceux qui manifestent en soutien à l’opposition, on trouve actuellement des habitants de quartiers populaires, comme ceux de Cotiza, à Caracas. Un soulèvement dans une caserne le 21 janvier dernier avait donné l’exemple, faisant tomber le mur de la peur. Rencontre avec Elisabeth Tarrio, une habitante de Cotiza qui avait filmé en direct la prise de la caserne, la répression par les forces de l’ordre et la mobilisation du quartier.

Source : [Reportage] Venezuela: Cotiza, le quartier populaire de Caracas qui a servi d’étincelle – Amériques – RFI