Venezuela-débat. L’effondrement d’une société et les remue-ménage entre gouvernement et opposition

Le dimanche 17 mars 2019, la vice-présidente de la république Delcy Rodríguez [en poste depuis le 14 juin 2018] a tweeté que Nicolás Maduro avait demandé la démission de tous les ministres du cabinet avant une «profonde restructuration des méthodes et du fonctionnement du gouvernement».

Selon une source liée à la direction du parti au pouvoir (PSUV – Parti socialiste unifié du Venezuela), Maduro envisage de nommer un cabinet composé d’officiers militaires actifs et retraités et de membres du groupe du Frente Francisco de Miranda. Le gouvernement, indique cette source, serait un «gouvernement de guerre». Les ministres potentiels ont été avertis qu’ils devaient être prêts à défendre le régime «jusqu’aux ultimes conséquences» et leur nomination signifierait qu’ils ont accepté de le faire. La source du PSUV a averti que si ce gouvernement de guerre était finalement nommé, ce serait le début d’une «étape beaucoup plus dure pour la société».

Source : A l’encontre » Venezuela-débat. L’effondrement d’une société et les remue-ménage entre gouvernement et opposition

Une source diplomatique explique le but de l’arrivée de militaires russes à Caracas

Suite à l’apparition dans la presse d’informations selon lesquelles deux avions transportant des militaires russes et 35 tonnes de matériel étaient arrivés à Caracas ce samedi, une source diplomatique de la capitale vénézuélienne a détaillé à Sputnik que les soldats avaient prévu de mener plusieurs consultations avec leurs collègues sud-américains.

Des militaires russes sont arrivés à Caracas, ce samedi 23 mars, à bord de deux avions qui ont atterri à l’aéroport international de Maiquetia, selon une source diplomatique de la capitale vénézuélienne qui s’est confiée à Sputnik. En tête de la délégation se trouve le général Vassily Tonkoshkurov, chef d’état-major adjoint de l’armée russe.

Les militaires «sont venus pour participer aux consultations bilatérales», a précisé la source de Sputnik.

Source : Une source diplomatique explique le but de l’arrivée de militaires russes à Caracas – Sputnik France

Des renforts militaires russes arrivent au Venezuela

Le dessin sur le fuselage ne trompe pas, avec ses bandes horizontales blanches bleues et rouges : ce sont bien deux appareils russes qui se sont discrètement posés samedi 23 mars et dimanche 24 mars sur le tarmac de l’aéroport de Caracas. Ces deux appareils militaires portent à eux seuls un message : Moscou soutient le pouvoir en place au Venezuela, deux mois après le début de la contestation dans le pays, qui voit l’opposition menée par le président du Parlement Juan Guaido contester désormais toute forme de légitimité à Nicolas Maduro.

L’information a été confirmée par l’agence de presse russe Sputnik, qui évoque donc deux avions: un Ilysushin qui transportait des troupes, une centaine d’hommes, et un Antonov, qui transportait 35 tonnes de matériel militaire. Les deux appareils auraient fait escale en Syrie, avant de prendre la direction de l’Amérique du Sud. Et le tout sous le commandement du général Tonkoshkurov : à savoir le chef de toutes les forces terrestres russes. L’affaire est donc sérieuse, et confirme l’engagement militaire de Moscou aux côtés du pouvoir vénézuélien.

Source : Des renforts militaires russes arrivent au Venezuela

Militaires russes au Venezuela: un avion russe stationné à Caracas

Un avion aux couleurs de la Russie stationne aujourd’hui sous bonne garde sur une piste de l’aéroport international de Caracas, a constaté l’AFP en écho aux informations de presse annonçant l’arrivée de militaires russes accompagnés d’un haut gradé.»

L’appareil, stationné sur l’une des pistes de Maiquetia, à 40 minutes de la capitale vénézuélienne, est placé sous la surveillance de la Garde nationale militaire de l’aéroport. La presse locale a évoqué l’arrivée de deux appareils russes – un jet et un avion cargo – hier en fin de journée, affirmant qu’ils transportaient une centaine de militaires avec à leur tête le général Vasily Tonkoshkurov, chef d’état major-adjoint de l’armée russe.

Selon le quotidien vénézuélien El Nacional, généralement bien informé, la mission acheminait également «35 tonnes de matériel». Contactées par l’AFP, ni les autorités vénézuéliennes ni l’ambassade de Russie n’ont souhaité commenter ces informations.

Source : Militaires russes au Venezuela: un avion russe stationné à Caracas

Venezuela: l’opposition offre de nouvelles garanties aux militaires

Le Parlement vénézuélien, seule institution contrôlée par l’opposition, a approuvé mardi un texte qui garantit aux militaires qui rompraient avec le pouvoir du président Nicolas Maduro d’être maintenus dans l’armée et de conserver leur grade sous un nouveau gouvernement.

Source : Venezuela: l’opposition offre de nouvelles garanties aux militaires | Amérique latine

Matériel militaire: Le Venezuela s’est armé grâce à des machines-outils suisses

Dix-sept containers pleins de machines-outils helvétiques ont été livrés en 2012 au Venezuela, via la Russie, par la société zurichoise Galika AG. Elles serviraient aujourd’hui à fabriquer des fusils d’assaut de type Kalachnikov AK-103, dans le cadre du programme d’armement du régime chaviste par Moscou. C’est ce que révèlent des documents confidentiels et des informations obtenus par la cellule enquête de Tamedia.

Ce contrat s’inscrit dans le pacte conclu au milieu des années 2000 entre le Venezuela et la Russie. Face à l’embargo sur les armes décrété par les États-Unis, le président Vladimir Poutine avait promis d’équiper le régime d’Hugo Chavez en matériel militaire. De 2005 à 2013, la Russie a livré pour au moins 11 milliards de dollars d’armements, dont des tanks, des avions, des hélicoptères et une usine de production de Kalachnikovs.

Source : Matériel militaire: Le Venezuela s’est armé grâce à des machines-outils suisses – Suisse – 24heures.ch