Venezuela : l’ONU appelle à garantir les libertés publiques pour des élections transparentes en 2020

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a présenté un rapport sur le Venezuela dans lequel elle a appelé les acteurs politiques à reprendre les négociations.

Mme Bachelet a parlé de l’impact des sanctions sur l’économie du pays et de leurs graves répercussions sur les droits de la population. Elle a réitéré sa préoccupation face aux niveaux de violences et aux exécutions extrajudiciaires présumées.

La Haut-Commissaire a de nouveau appelé mercredi tous les acteurs politiques du Venezuela à reprendre les négociations pour trouver une solution à la crise politique et économique du pays et « redonner espoir à la population ».

« Il est crucial de garantir les libertés publiques qui sont fondamentales pour créer les conditions nécessaires à des élections libres, régulières, crédibles, transparentes et pacifiques », a affirmé Mme Bachelet lors d’une séance d’information du Conseil des droits de l’homme, rappelant que 2020 sera une année électorale au Venezuela. A cet égard, elle a déclaré que son bureau « a continué à documenter les actes et les cas de restriction des libertés publiques, qui limitent l’espace civico-démocratique ».

Source : Venezuela : l’ONU appelle à garantir les libertés publiques pour des élections transparentes en 2020 | ONU Info

Suisse et ONU « inquiètes » après les levées d’immunité au Venezuela

La Suisse et l’ONU sont « inquiètes » après la levée d’immunité de parlementaires d’opposition au Venezuela ces derniers jours. Mercredi à Genève, la Haute commissaire aux droits de l’homme a dénoncé le « harcèlement continu » contre le président autoproclamé Juan Guaido.

Lundi, l’Assemblée constituante vénézuélienne, favorable au gouvernement du président Niolas Maduro, avait retiré leur immunité à plusieurs députés de l’opposition, majoritaires à l’Assemblée nationale. Désormais, trente opposants sont visés par ces restrictions, a déploré Michelle Bachelet devant le Conseil des droits de l’homme. De son côté, la Suisse a relevé qu’elle restait « gravement préoccupée » par ces levées « continues » d’immunité.

La plupart de ces parlementaires sont poursuivis pour des accusations de tentative de coup d’Etat contre Nicolas Maduro. Parmi eux figurent M. Guaido, reconnu comme chef de l’Etat par des dizaines de pays. Selon Mme Bachelet, l’année 2020 sera « cruciale » dans le contexte de la crise politique dans ce pays.

Source : Suisse et ONU « inquiètes » après les levées d’immunité au Venezuela – La Liberté

«Au Venezuela, la principale arme du gouvernement, c’est la peur»

Chaque jour, des milliers de Vénézuéliens quittent leur pays en proie à une crise sans précédent. La majorité d’entre eux traversent la frontière vers la Colombie qui s’étend sur 2 200 km. Un jeune opposant au régime de 23 ans, Gustavo Hurtado, vient de rejoindre cette cohorte d’exilés après avoir reçu de multiples menaces téléphoniques.

Il a confié à notre journal les conditions de son départ en France et la vie quotidienne dans un pays où la violence, l’insécurité, le manque d’alimentation, d’accès à la santé et d’opportunités en général auront pour conséquence en 2020 que plus de 20 % de sa population vivra en dehors de ses frontières selon l’ONU.

Source : «Au Venezuela, la principale arme du gouvernement, c’est la peur» – Le Parisien

ONU: une Portugaise dirigera les investigations sur le Venezuela

La Mission d’établissement des faits indépendante de l’ONU sur le Venezuela sera dirigée par une Portugaise. Le président du Conseil des droits de l’homme Coly Seck a annoncé lundi à Genève la nomination de Marta Valiñas.Celle-ci, qui sera accompagnée par le Chilien Francisco Cox Vial et le Britannique Paul Seils, a notamment oeuvré parmi les enquêteurs de la Cour pénale internationale pendant plusieurs années. Les trois juristes devront mener des investigations sur les exécutions extrajudiciaires, les disparitions forcées, les détentions arbitraires ou la torture qui ont été perpétrées au Venezuela depuis cinq ans.Prévue pour un an, la Mission doit rendre au Conseil un rapport en septembre 2020.

Source : ONU: une Portugaise dirigera les investigations sur le Venezuela – La Liberté

Cynisme et géopolitique: le Venezuela au Conseil des Droits de l’Homme

C’est un succès pour Nicolas Maduro que d’être resté au gouvernement aussi longtemps et d’avoir gagné la lutte pour le pouvoir contre le président opposant Juan Guaidó, dont les possibilités de renverser le régime sont de plus en plus faibles. Guaidó compte certes sur le soutien de plus de 50 pays, mais le temps joue en la faveur du régime de Maduro qui est incapable de régler le moindre des problèmes gravissimes qui affligent son pays, mais est efficace dans sa politique diplomatique à l’ONU aux côtés des pays du Sud contre les États-Unis et contre son rival Guaidó.

Source : Cynisme et géopolitique: le Venezuela au Conseil des Droits de l’Homme – Telos

L’Union européenne prolonge les sanctions contre le régime de Maduro au Venezuela

Ces mesures, adoptées pour la première fois en novembre 2017 contre 18 dignitaires, concernent désormais 25 personnes occupant «des postes officiels et responsables de violations des droits de l’homme et/ou d’atteintes à la démocratie et à l’état de droit au Venezuela».

Source : L’Union européenne prolonge les sanctions contre le régime de Maduro au Venezuela – Le Soir