ZTE aurait aidé le Venezuela à créer une nouvelle carte d’identité numérique

Si un pays cherche à produire des cartes d’identité numérique pour surveiller ses citoyens, quoi de mieux que la Chine comme conseiller et fournisseur. C’est ce qu’a compris en tout cas le Venezuela qui cherche à mettre en place un système permettant de surveiller le comportement des citoyens grâce à une nouvelle carte d’identité. Rappelons que la Chine travaille activement sur un système du genre, le système de crédit social, visant à mettre en place un système national pour noter ses citoyens. En effet, ce projet consiste à attribuer une note à chaque citoyen, fondée sur les données dont dispose le gouvernement sur les Chinois. Le système repose sur un outil de surveillance de masse et utilise les technologies d’analyse Big Data. Il permet aussi de noter les entreprises opérant sur le marché chinois.

Le Venezuela compte bien aller à l’école de la Chine. En avril 2008, l’ancien président vénézuélien, Hugo Chávez, a envoyé des représentants du ministère de la Justice visiter la Chine. Selon un membre de la délégation du Venezuela, leur mission était d’apprendre le fonctionnement du programme de carte d’identité nationale de la Chine. Chávez voulait de l’aide pour fournir des identifiants numériques aux millions de Vénézuéliens qui n’avaient toujours pas la documentation de base nécessaire pour des tâches telles que le vote ou l’ouverture d’un compte bancaire. Une fois à Shenzhen, les Vénézuéliens ont compris qu’une carte pouvait faire beaucoup plus que simplement identifier le destinataire. C’est au siège de ZTE, l’équipementier chinois, que les missionnaires vénézuéliens ont compris que la Chine développait son système de crédit social qui aiderait Pékin à suivre le comportement social, politique et économique de chaque citoyen chinois.

Dix ans après le voyage à Shenzhen, le Venezuela déploie actuellement un nouvel identifiant de carte à puce appelé « carte paternelle ». Cet identifiant transmet les données des détenteurs de carte à des serveurs informatiques. Et le gouvernement lie de plus en plus cette carte à des programmes subventionnés d’alimentation, de santé et d’autres programmes sociaux sur lesquels la plupart des Vénézuéliens dépendent pour survivre. ZTE est bel et bien au cœur de ce programme vénézuélien. En effet, le Venezuela a engagé l’an dernier ZTE pour créer une base de données sur la patrie et créer un système de paiement mobile à utiliser avec la carte, selon Reuters. Une équipe d’employés de ZTE est maintenant intégrée dans une unité spéciale de Cantv, la société de télécommunications de l’Etat vénézuélien qui gère la base de données. Le pays a dû débourser une somme de 70 millions de dollars pour la cause.

Source : Developpez.com

Venezuela Info: Les crimes de Maduro

Amnistie International (AI) a publié un rapport en septembre dernier sur la grave situation de l’état des Droits de l’Homme au Venezuela.  Les mesures répressives du régime vénézuélien, selon l’organisation, représentent des «graves violations aux droits de l’homme, et tout spécialement les exécutions extra-judiciaires».

Entre autres, le rapport documente les tactiques militaires qu’applique le régime de Nicolás Maduro contre la population, et ce n’est que la plus récente permis les nombreuses enquêtes  produites par divers organismes internationaux au Venezuela.  La répression  et devenue tellement intense,  systématique et alarmante qu’il est important de signaler ce que la communauté internationale est en train de documenter.

Source : Venezuela Info: Les crimes de Maduro | Le Club de Mediapart

Venezuela : Le rapport d’Alfred de Zayas a été rejeté parce qu’il n’attaquait pas le Venezuela 

L’expert indépendant des Nations Unies (ONU), Alfred de Zayas, qui s’est rendu au Venezuela en novembre 2017 para évaluer la situation des Droits de l’Homme dénoncée par l’opposition vénézuélienne et internationale, a déclaré dans une interview accordée à la journaliste de Telesur Madelein García qu’il a été l’objet d’attaques personnelles et qu’on lui a demandé de ne pas poursuivre son travail parce qu’il n’était pas un « bon » rapporteur pour s’occuper de ce sujet.

« La façon dont l’Industrie des Droits de l’Homme suppliait le Venezuela d’inviter un rapporteur de l’ ONU et quand il ‘a fait, ni le rapport ni les recommandations ne l’intéressait est incroyable. Si j’avais chanté sa chanson, j’aurais été en première page du New York Times, Washington Post, etc…, » a déclaré de Zayas.

De Zayas a expliqué que « le Venezuela est assiégé et ils utilisent le prétexte des Droits de l’Homme pour renverser Nicolás Maduro sans se rendre compte qu’en utilisant les Droits de l’Homme, ils détruisent la dignité humaine et le concept lui-même. »

Source : Venezuela : Le rapport d’Alfred de Zayas a été rejeté parce qu’il n’attaquait pas le Venezuela – CCN – Caraib Creole News / L’actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe

Venezuela : le régime de Maduro davantage isolé depuis la mort d’un opposant en prison

La France a convoqué jeudi l’ambassadeur du Venezuela pour qu’il s’explique sur la mort de l’opposant vénézuélien Fernando Alban, lundi dans une prison à Caracas. Une mise en cause supplémentaire de la communauté internationale à l’égard du régime de Nicolas Maduro.

Source : Venezuela : le régime de Maduro davantage isolé depuis la mort d’un opposant en prison

Bachelet (Onu) est la bienvenue au Venezuela, dit Maduro

Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, est la bienvenue au Venezuela, a déclaré jeudi le président Nicolas Maduro. « Bien sûr, quand elle veut », a répondu Nicolas Maduro à des journalistes qui l’interrogeaient sur une telle éventualité. « La présidente Bachelet, le Haut-Commissaire, devrait se coordonner avec le ministère des Affaires étrangères (…). Elle sera toujours la bienvenue. »

Le Conseil des Nations unies aux droits de l’homme avait annoncé plus tôt l’approbation d’une résolution exprimant ses préoccupations devant les allégations de violations des droits de l’homme au Venezuela et a demandé à Caracas d’autoriser l’ancienne présidente chilienne à enquêter sur place.

Source : Bachelet (Onu) est la bienvenue au Venezuela, dit Maduro – 28/09/2018 04:16:40 – Boursorama

L’ONU demande au Venezuela d’accepter l’aide humanitaire

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a adopté aujourd’hui une résolution historique sur le Venezuela, demandant à son gouvernement « d’accepter l’aide humanitaire » pour remédier à la « pénurie » d’aliments et de médicaments. Pour la première fois de son histoire, le Conseil a adopté une résolution sur le Venezuela, a précisé à l’AFP un porte-parole de l’organe onusien basé à Genève, Rolando Gomez. Le texte, proposé par plusieurs pays latino-américains, dont l’Argentine, le Pérou, le Chili, la Colombie, et par le Canada, a été adopté par 23 voix sur les 47 Etats siégeant actuellement au Conseil. 17 pays se sont abstenus et 7 ont voté contre, dont la Chine, Cuba et le Venezuela lui-même.

Source : L’ONU demande au Venezuela d’accepter l’aide humanitaire