Création de l’Institut Simon Bolivar : une bouffée d’oxygène pour un monde en lutte

La création de l’Institut Simón Bolívar pour la Paix et la Solidarité entre les Peuples, le 6 septembre 2020, marque un nouvelle étape du combat politique. Dans des circonstances extrêmement difficiles, face non seulement aux sanctions états-uniennes et canadiennes mais aussi à la pandémie, la Révolution bolivarienne redéploie son énergie au profit de toutes celles et ceux qui croient en ses idéaux de libération à travers la planète.

L’objectif de l’Institut est de coordonner la solidarité mondiale avec la Révolution bolivarienne et le peuple vénézuélien, mais aussi la solidarité de la nation sud-américaine envers les luttes pour la justice sociale et économique des peuples du monde entier. Il développera également la recherche, la formation et promouvra la discussion critique.

Source : Création de l’Institut Simon Bolivar : une bouffée d’oxygène pour un monde en lutte | Venezuela Infos

[Vidéo] Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres : le collectif Imagiro

Si “tous les arts contribuent au plus grand des arts, l’art de vivre” (Brecht), le travail du collectif Imagiro, fondé par Carmen Violeta Pérez est un de ces arts. Les femmes vénézuéliennes qui forment cette équipe préparent ce futur où les enfants, sujets de plein droit, auront conquis ce qu’elles nomment “le droit à la tendresse”. Elles nous ont accueillis, Victor Hugo Rivera et moi, durant deux représentations de “Tacatan Fuu” à Caracas. Nous en avons tiré ce documentaire de 27 minutes. A elles, pour leur merveilleuse aventure, notre reconnaissance infinie.

Source : Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres (10) : le collectif Imagiro | Venezuela Infos

Venezuela : débat autour de l’attribution du prix littéraire Romulo-Gallegos, accusé d’être un « instrument de propagande »

Le prix est critiqué par plusieurs écrivains d’Amérique Latine qui dénoncent sa politisation sous l’influence des régimes vénézuélien et cubain. D’autres, au contraire, réfutent ces accusations et défendent un prix « né politisé ».

Source : Venezuela : débat autour de l’attribution du prix littéraire Romulo-Gallegos, accusé d’être un « instrument de propagande »

Au Venezuela, l’histoire vraie d’une amitié avec un caïman

Parution de l’album : Le Caïman de María Eugenia Manrique et Ramón París

Adapté d’une histoire vraie, Le Caïman retrace l’étonnante vie d’un caïman domestiqué qui fut la coqueluche des enfants, l’autrice y comprise. Le format oblong choisi pour raconter cette histoire reprend la longueur dudit caïman pour mieux entrer dans cette histoire inédite dont la singularité ne manquera pas de marquer le jeune lecteur.

L’histoire commence en sensibilisant au massacre perpétré sur les caïmans, chassés pour leur peau et laissant dans les eaux de nombreux orphelins. Cependant, ce n’est là qu’une anecdote, l’autrice préférant se concentrer sur la fidélité au long cours de la relation entre un caïman et l’homme qui l’a hébergé.

Pour se plonger dans cette histoire passée, l’illustrateur Ramón París a choisi de se référer à une esthétique et un graphisme d’une époque révolue pour marquer le poids du temps et faire de cette histoire un touchant récit universel. Celui-ci permet encore d’affronter une peur, celui que peut générer un prédateur marin semi terrestre dénommé caïman.

Le Caïman/La Caimana (édité initialement en espagnol en 2019 par Ediciones Ekaré) de María Eugenia Manrique (autrice) et Ramón París (illustrateur)

traduction de l’espagnol par Angèle Cambournac

Nombre de pages : 40

Date de sortie (France) : 28 mai 2020

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Source : Au Venezuela, l’histoire vraie d’une amitié avec un caïman | Le Club de Mediapart

Venezuela : la bibliothèque de l’Université d’Oriente détruite

Les étudiants de l’Université d’Oriente, région administrative située au nord du Venezuela, n’ont pu que constater la destruction de leur bibliothèque. Les circonstances de cette destruction sont encore floues, mais le contexte politique du pays semble avoir joué un rôle : la rectrice Milena Bravo a récemment fait part de son soutien à Juan Guaidó, président autoproclamé face au contesté Nicolás Maduro, qui reste officiellement à la tête du pays.

Source : Venezuela : la bibliothèque de l’Université d’Oriente détruite

Venezuela: culture d’une Caraïbe en résistance

Depuis 2014, le Venezuela traverse une forte crise qui s’est encore aggravée depuis 2016, une crise économique pour l’essentiel. Cette crise englobe plusieurs éléments : d’une part, les effets dus aux sanctions et blocus émanant des pays centraux, que nous appelons la Guerre Economique proprement dite, et d’autre part, les facteurs liés à l’épuisement du modèle économique vénézuélien lui-même.

Dans ce contexte, le secteur culturel a été touché de plein fouet, c’est pourquoi une analyse sur la situation du pays et les mesures palliatives à envisager en ce moment pour ce secteur doit être faite à la lumière d’une réalité antérieure de forte résistance, dans des conditions qui, avant le Covid déjà, pouvaient être qualifiées de conditions de guerre.

Voici quelques idées et réflexions susceptibles de décrire notre réalité culturelle dans une Caraïbe en état de résistance.

Source : Venezuela: culture d’une Caraïbe en résistance, par Maria Claudia Rossel | Venezuela Infos