Avec le Venezuela, dessine-moi la liberté

Depuis le mois d’avril dernier, une initiative est en cours afin de réaliser une collection de dessins d’enfants sur le thème de la liberté.

Ainsi, du 24 avril au 24 juin, de nombreux enfants ont participé à cette initiative animée par la station d’art B7L9 de Bhar Lazreg et l’ambassade du Venezuela en Tunisie.

Sur le thème « Dessine-moi la liberté », les enfants ont décliné leurs rêves et leurs espoirs en peintures, pastels et croquis.Plusieurs espaces culturels ainsi que des jardins d’enfants dans le Grand Tunis et à Kebili ont pris part à cette initiative.

« Dessine-moi la liberté » est organisée à l’occasion du bicentenaire de la bataille de Carabobo qui a eu lieu le 24 juin 1821.

Cette bataille décisive a opposé les troupes menées par Simon Bolivar aux royalistes et a terminé le cycle des combats pour l’indépendance du Venezuela.

Source : Avec le Venezuela, dessine-moi la liberté

Du Venezuela à l’Opéra de Tours : la carrière de la cheffe Glass Marcano prend son envol

Découverte lors du concours La Maestra en septembre dernier, la jeune cheffe vénézuélienne Glass Marcano vient d’être nommée cheffe principale invitée à l’Opéra de Tours à partir de la saison prochaine. Retour sur un parcours hors du commun !

Source : Du Venezuela à l’Opéra de Tours : la carrière de la cheffe Glass Marcano prend son envol

Venezuela : l’écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance

Au Venezuela, l’écrivain et historien Rafael Rattia a été arrêté le 3 juin dernier, et son domicile perquisitionné par la police, qui y a confisqué une soixantaine de livres, un ordinateur et deux téléphones. Jugé coupable d’incitation à la haine ce samedi 5 juin, il est désormais interdit de sortie du territoire et surveillé par les autorités.

L’écrivain et historien Rafael Rattia a été rapidement jugé, le 5 juin dernier, après son arrestation, quelques jours auparavant. Le chef d’accusation retenu était l’incitation à la haine, après la publication d’un article signé par l’auteur dans le journal El Nacional.

Intitulé « El maestro millonario » (« Le professeur millionnaire »), l’article dressait un portrait de l’ex-ministre de l’Éducation du Venezuela, Aristóbulo Istúriz, mort le 27 avril dernier. Pour cette publication, l’écrivain a été jugé coupable d’« encourager, de promouvoir ou d’inciter la haine ».

Selon l’ONG locale Provea, l’écrivain est désormais sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire, et doit se présenter mensuellement aux autorités.

Source : Venezuela : l’écrivain Rafael Rattia maintenu sous surveillance

El Sistema : De lourdes accusations d’abus sexuels visent le programme d’éducation musicale du Venezuela

Suite aux accusations d’une ancienne élève du programme d’éducation musicale vénézuélien El Sistema, le Washington Post a publié une enquête dans laquelle d’autres élèves témoignent d’abus sexuels de la part d’enseignants d’une institution qui a formé de grands noms de la musique classique tels que les chefs d’orchestre Gustavo Dudamel, le nouveau directeur musical de l’Opéra de Paris, ou Rafael Payare, de l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Source : El Sistema : De lourdes accusations d’abus sexuels visent le programme d’éducation musicale du Venezuela

La thématique afrodescendante dans l’histoire de la Patrie vénézuélienne

Le Venezuela est un pays multiethnique et pluriculturel dans lequel cohabitent des indigènes, des descendants d’Africains (afrodescendants), des Européens, des Asiatiques et ceux qu’on appelle les métisses. Ce phénomène biologico-culturel tire son origine de la période coloniale et s’est prolongé durant plus de cinq siècles : tout d’abord en lien avec l’Empire Espagnol et par la suite comme pays jouissant de la pleine souveraineté.

En 1999, notre Patrie a approuvé une Nouvelle Constitution Nationale qui indique en son article 100 : « …Les cultures populaires constitutives de la vénézolanité jouissent d’une attention spéciale, établissant et respectant l’interculturalité sous le principe de l’égalité des cultures. La loi établira des incitatifs et des encouragements en faveur des personnes, institutions et des communautés qui font la promotion, soutiennent, développent ou financent des plans, des programmes et des activités culturelles dans le pays, ainsi que la culture vénézuélienne à l’extérieur… ».

Par ailleurs, nous pensons que les enseignants et les étudiants, en s’intégrant au processus d’enseignement de notre histoire et son contexte international, doivent posséder une vision qui soit opposée à tout type d’exclusion des groupes ethniques qui font partie de la nationalité vénézuélienne.

Source : La thématique afrodescendante dans l’histoire de la Patrie vénézuélienne

Repenser l’histoire du Venezuela contemporain (XIXe-XXe siècles)

31 mai 2021

Carole Leal Curiel (Univ. Simon Bolivar)

«Nuevas miradas sobre los procesos electorales en la Venezuela de los años 1810-1821»

SÉMINAIRE DE RECHERCHE ACCUEILLI À L’INSTITUT DES AMÉRIQUES

Animé par Véronique Hébrard (Univ. Lille, ULR 4074 Cecille/UMR 8168 Mondes Américains)

En collaboration avec son équipe de doctorants en histoire du Venezuela

  • Carlos Garcia Macias (Univ. Lille, ULR 4074 Cecille)
  • Yessika González (Univ. Lille, ULR 4074 Cecille)
  • Victor Pineda (Univ. Paris Nanterre, UMR 8168 Mondes Américains)

Périodicité : séminaire mensuel, le lundi de 17h30 à 19h30. Lieu : Institut des Amériques, Campus Condorcet. 5, cours des Humanités, 6ème étage 93322 Aubervilliers cedex

En raison de la situation sanitaire, ce séminaire se réalisera par visioconférence, ou sous un format hybride

Source : Repenser l’histoire du Venezuela contemporain (XIXe-XXe siècles) | Institut des Amériques