[Vidéo] Vendeuse de fruits au Venezuela, elle remporte un concours de chef d’orchestre à Paris

Il arrive parfois que le destin connaisse de formidables accélérations. Et ce n’est pas Glass Marcano, 24 ans, qui vous dira le contraire. Alors qu’elle était toujours étudiante et qu’elle vendait des fruits pour pouvoir vivre, cette Vénézuélienne a réussi à venir jusqu’en France pour participer à un concours international de chef d’orchestre… et elle a gagné !

Tout a commencé lorsque Glass Marcano a découvert que la France organisait la première édition de La Maestra, un concours réservé exclusivement aux femmes cheffes d’orchestre. Enthousiasmée par l’idée, il ne lui restait plus qu’à réunir 150 € pour s’inscrire. Seulement voilà, par les temps qui courent, au Vénézuéla, cette somme est gigantesque.Comment a-t-elle parvenu à s’inscrire, à faire le voyage et à stupéfier le public et le jury ? Réponse dans cette superbe vidéo signée France Musique.

Source : VIDÉO. Vendeuse de fruits au Venezuela, elle remporte un concours de chef d’orchestre à Paris

Le président Maduro annonce la création d’un médicament qui détruit le Covid-19 à 100%

Alors que les chiffres de l’OMS confirment que les politiques volontaristes de santé publique du gouvernement bolivarien ont permis d’aplatir la courbe de contagion du Covid-19 et de maintenir la létalité à un des taux les plus bas du monde (avec 759 décès au total à déplorer depuis mars 2020), le président Maduro vient d’annoncer une nouvelle étape dans la protection de la population face à la pandémie.

Les scientifiques de l’Institut vénézuélien pour la recherche scientifique (IVIC) (que le mandataire avait chargé depuis quelques mois de centrer tous les efforts sur la bataille contre le virus), ont réussi à développer une molécule qui annihile complètement le COVID-19, au terme de six mois de recherches.

Le président a ajouté que le nouveau médicament ne présente « aucun type de toxicité qui affecte les molécules saines ». La molécule mentionnée par le président est le DR10, qui est déjà utilisé dans le traitement de maladies telles que l’hépatite C, le papillomavirus humain et le virus Ebola. Maduro a souligné que l’étude réalisée par les chercheurs de l’IVIC a été corroborée par des scientifiques, et que « dans les prochains jours, nous allons procéder à la construction du protocole pour, par le biais de l’Organisation mondiale de la santé, certifier les résultats obtenus par l’IVIC ».

Une fois cette certification obtenue, déclare le président, le Venezuela procédera à la préparation de la production en masse de cette molécule et la fournira au monde entier avec la collaboration internationale requise.

Source : Le président Maduro annonce la création d’un médicament qui détruit le Covid-19 à 100% | Venezuela Infos

Création de l’Institut Simon Bolivar : une bouffée d’oxygène pour un monde en lutte

La création de l’Institut Simón Bolívar pour la Paix et la Solidarité entre les Peuples, le 6 septembre 2020, marque un nouvelle étape du combat politique. Dans des circonstances extrêmement difficiles, face non seulement aux sanctions états-uniennes et canadiennes mais aussi à la pandémie, la Révolution bolivarienne redéploie son énergie au profit de toutes celles et ceux qui croient en ses idéaux de libération à travers la planète.

L’objectif de l’Institut est de coordonner la solidarité mondiale avec la Révolution bolivarienne et le peuple vénézuélien, mais aussi la solidarité de la nation sud-américaine envers les luttes pour la justice sociale et économique des peuples du monde entier. Il développera également la recherche, la formation et promouvra la discussion critique.

Source : Création de l’Institut Simon Bolivar : une bouffée d’oxygène pour un monde en lutte | Venezuela Infos

[Vidéo] Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres : le collectif Imagiro

Si “tous les arts contribuent au plus grand des arts, l’art de vivre” (Brecht), le travail du collectif Imagiro, fondé par Carmen Violeta Pérez est un de ces arts. Les femmes vénézuéliennes qui forment cette équipe préparent ce futur où les enfants, sujets de plein droit, auront conquis ce qu’elles nomment “le droit à la tendresse”. Elles nous ont accueillis, Victor Hugo Rivera et moi, durant deux représentations de “Tacatan Fuu” à Caracas. Nous en avons tiré ce documentaire de 27 minutes. A elles, pour leur merveilleuse aventure, notre reconnaissance infinie.

Source : Venezuela, quelques femmes parmi tant d’autres (10) : le collectif Imagiro | Venezuela Infos

Venezuela : débat autour de l’attribution du prix littéraire Romulo-Gallegos, accusé d’être un « instrument de propagande »

Le prix est critiqué par plusieurs écrivains d’Amérique Latine qui dénoncent sa politisation sous l’influence des régimes vénézuélien et cubain. D’autres, au contraire, réfutent ces accusations et défendent un prix « né politisé ».

Source : Venezuela : débat autour de l’attribution du prix littéraire Romulo-Gallegos, accusé d’être un « instrument de propagande »

Au Venezuela, l’histoire vraie d’une amitié avec un caïman

Parution de l’album : Le Caïman de María Eugenia Manrique et Ramón París

Adapté d’une histoire vraie, Le Caïman retrace l’étonnante vie d’un caïman domestiqué qui fut la coqueluche des enfants, l’autrice y comprise. Le format oblong choisi pour raconter cette histoire reprend la longueur dudit caïman pour mieux entrer dans cette histoire inédite dont la singularité ne manquera pas de marquer le jeune lecteur.

L’histoire commence en sensibilisant au massacre perpétré sur les caïmans, chassés pour leur peau et laissant dans les eaux de nombreux orphelins. Cependant, ce n’est là qu’une anecdote, l’autrice préférant se concentrer sur la fidélité au long cours de la relation entre un caïman et l’homme qui l’a hébergé.

Pour se plonger dans cette histoire passée, l’illustrateur Ramón París a choisi de se référer à une esthétique et un graphisme d’une époque révolue pour marquer le poids du temps et faire de cette histoire un touchant récit universel. Celui-ci permet encore d’affronter une peur, celui que peut générer un prédateur marin semi terrestre dénommé caïman.

Le Caïman/La Caimana (édité initialement en espagnol en 2019 par Ediciones Ekaré) de María Eugenia Manrique (autrice) et Ramón París (illustrateur)

traduction de l’espagnol par Angèle Cambournac

Nombre de pages : 40

Date de sortie (France) : 28 mai 2020

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Source : Au Venezuela, l’histoire vraie d’une amitié avec un caïman | Le Club de Mediapart