Deux militaires colombiens enlevés à la frontière avec le Venezuela

Deux militaires colombiens ont été enlevés par des rebelles près de la frontière entre la Colombie et Venezuela, a annoncé vendredi le gouvernement colombien. «L’information que nous avons de sources de renseignement est qu’ils ont été enlevés», a déclaré le ministre de la Défense Diego Molano, cité dans un communiqué.

Selon Diego Molano, il existe dans l’Arauca des «preuves» d’une «frontière poreuse avec un régime qui collabore avec le trafic de drogue et les groupes armés illégaux». Malgré le désarmement des FARC, le pays connaît une résurgence de la violence dans plusieurs régions, notamment à la frontière avec le Venezuela. Des dissidents de l’accord de paix, des groupes paramilitaires et l’ELN s’y affrontent pour le contrôle du trafic de drogue et de l’exploitation minière illégale, en profitant de la porosité de la frontière de 2200 kilomètres entre les deux pays. Le gouvernement colombien d’Ivan Duque accuse les autorités vénézuéliennes de donner refuge et de protéger les groupes rebelles colombiens, des accusations que le président vénézuélien Nicolas Maduro dément.

Source : Deux militaires colombiens enlevés à la frontière avec le Venezuela