Combats à la frontière colombienne : le Venezuela annonce demander une « aide immédiate » à l’ONU

Le Venezuela va demander une « aide immédiate » aux Nations unies pour désamorcer des mines antipersonnel posées, selon Caracas, dans le sud-est du pays par des groupes armés colombiens lors des combats qui se déroulent depuis le 21 mars à la frontière avec la Colombie, a annoncé le président Nicolas Maduro.

Le Venezuela prépare une « communication » qui sera adressée au « secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, (…) pour demander une aide immédiate d’urgence des Nations unies (…) pour désamorcer les champs de mines laissés par ces groupes irréguliers d’assassins et de narcotrafiquants venus de Colombie », a affirmé M. Maduro, dimanche 4 avril, à la télévision publique.

Selon le bilan officiel vénézuélien, quinze personnes (six soldats vénézuéliens et neuf membres des groupes armés qualifiés de « terroristes » par les autorités) ont été tuées, alors que l’armée vénézuélienne a diffusé, dimanche, sur Twitter des images de tirs d’artillerie.

Une trentaine de personnes ont également été arrêtées et des armes, des explosifs et de la drogue saisis depuis le début des combats destinés, selon Caracas, à interdire le territoire vénézuélien aux groupes armés colombiens qui s’y étaient installés.

Source : Combats à la frontière colombienne : le Venezuela annonce demander une « aide immédiate » à l’ONU