Réfugiés: échauffourées à la frontière entre le Brésil et le Venezuela

Des échauffourées ont eu lieu lundi pour la quatrième journée consécutive dans la ville de Paracaima. Des manifestants ont bloqué la route qui mène au poste-frontière avec le Venezuela, et ont forcé les habitants à fermer boutique. La police a dû intervenir pour rétablir l’ordre à coups de grenades lacrymogènes.

Les habitants de cette ville frontalière se plaignent de l’augmentation de la violence depuis l’arrivée des réfugiés vénézuéliens, à la suite de la crise politique, économique et humanitaire que traverse le pays voisin depuis des années. Ils se plaignent également de la détérioration des soins dans les hôpitaux, qui sont surchargés.

La tension a été exacerbée par le viol d’une adolescente vendredi dernier attribué à un Vénézuélien. Le Brésil a reçu plusieurs milliers de réfugiés vénézuéliens sur son territoire dans le cadre de l’opération « Acolhida », qui signifie « Accueil ».

Source : Réfugiés: échauffourées à la frontière entre le Brésil et le Venezuela