Réouverture de passages frontaliers entre le Venezuela et la Colombie : quels enjeux ?

Contacté par RT France au sujet de l’annonce de Nicolas Maduro, le journaliste Romain Migus estime que la décision s’inscrit aujourd’hui dans «une dynamique économique frontalière» qui touche les deux pays : «50% des commerces colombiens situés à la frontière ont fermé, car les Vénézuéliens venaient s’y approvisionner, et dans la zone frontalière située du côté du Venezuela, il y a beaucoup de marchandises qui viennent de la Colombie : des produits manufacturés et d’alimentation, bref des produits de commerce de base». Côté colombien, «c’est l’essence qui constitue le gros des importations».

Le journaliste parle d’«un bol d’air», alors que la fermeture des passages frontaliers de la région avait des répercussions pesantes à presque 400 km à la ronde. «Bol d’air» qui sera inévitablement suivi des problématiques propres aux frontières, nuance Romain Migus, qui évoque notamment le phénomène de la contrebande.

Source : Réouverture de passages frontaliers entre le Venezuela et la Colombie : quels enjeux ? — RT en français