Venezuela. Effondrement électrique: sabotage impérialiste ou crime bolibourgeois?

La grande panne de courant de mars 2019 marque une autre étape dans le processus de destruction économique impulsé par les politiques gouvernementales bourgeoises et mafieuses, telles que l’appropriation de la rente pétrolière par la surfacturation des importations, l’amputation de la production nationale pour payer la dette extérieure, ou le transfert de l’industrie pétrolière et des concessions minières à des grandes sociétés transnationales [entre autres chinoises]. Cette politique a été plus destructrice que mille sabotages. La conspiration dite de la «guerre électrique» n’est rien d’autre que la tentative de propagande du gouvernement pour cacher les vraies causes de la crise, en jouant les victimes d’une agression afin de justifier l’aggravation de la répression et des crimes contre les travailleurs et le peuple vénézuélien.

Source : A l’encontre » Venezuela. Effondrement électrique: sabotage impérialiste ou crime bolibourgeois?