Au Venezuela, « mieux vaut mourir de la guerre que de la faim »!

Chronique d’une frontière-passoire, la plus fréquentée d’Amérique latine, au moment où la communauté internationale tente d’intervenir au Venezuela. Cucutà, en Colombie, est le royaume de toutes les mafias. Dans une fourmilière bruyante et bordélique, l’exode massif des Vénézuéliens est un business très lucratif.

Source : Au Venezuela, « mieux vaut mourir de la guerre que de la faim »! | L’Echo