Venezuela : «  Les Résistants  », paroles d’exilés

Pendant un temps, on a pu douter. On a pu croire que, peut-être, la révolution chaviste, le fameux « socialisme du XXIe siècle », allait sauver les pauvres. Soigner les indigents, les nourrir, les loger, alphabétiser ceux qui n’avaient pas eu la chance d’aller à l’école sous le précédent régime élitiste, rendre sa dignité à un peuple indigène longtemps méprisé, tout cela, grâce à la manne pétrolière… l’idée du charismatique président Hugo Chávez, arrivé au pouvoir en 1998, avait de quoi séduire.

Au début des années 2000, quand François-Xavier Freland, réalisateur du documentaire Les Résistants, le combat des exilés vénézuéliens, est arrivé comme correspondant au Venezuela, le pays pouvait encore passer pour un intéressant laboratoire. Mais 20 ans de chavisme ont montré que l’idée qui prévaut encore chez certains, selon laquelle Maduro aurait perverti l’idéal des débuts, est absolument fausse.

Source : Venezuela : «  Les Résistants  », paroles d’exilés – Le Point